Des pressions ont été exercées sur les professeurs d’espagnol pour accepter l’enseignement de LV3 en heures supplémentaires, notamment en mettant en évidence l’instabilité de cet enseignement de LV3 qui n’accueille que très peu d’élèves... Une façon élégante de dire : « prenez les HS ou on ferme l’option »...

Certains collègues cumulent 8 groupes et plus de 190 élèves... ce qui oblige quasiment à faire une demande de temps partiel pour avoir un service qu’on pourrait qualifier de « normal » !"