Besson et Sarko ont osé. Cette nuit le gouvernement français a expulsé, clandestinement, trois sans-papiers vers l’Afghanistan en guerre ! Dans ce pays, de l’aveu même du ministère des Affaires étrangère français aucune sécurité n’est garantie, pas même à Kaboul . A la honte Besson ajoute le cynisme : il a déclaré dans un communiqué que le gouvernement français paierait l’hôtel et verserait de l’argent aux expulsés pour leur réinsertion. Ce matin, les réactions sont nombreuses (y compris à droite), mais l’indignation ne suffit pas, aucune nouvelle expulsion vers l’Afghanistan ne doit avoir lieu ! Le Snes appelle les collègues à participer à toutes les initiatives qui auront lieu.

Alain Ponvert