Invités à « s’associer » à sa mise en place lors d’une demi-journée de travail le 18 janvier, de nombreux collègues du lycée Flaubert ont exprimé un refus net d’aller au-delà de la nécessaire information proposée.

72 collègues ont signé un courrier-pétition remis aujourd’hui au chef d’établissement en ouverture de la demi-journée de « concertation » proposée, en lui demandant de la transmettre à madame le Recteur.

lettre-pétition lycée Flaubert