Au lycée Pablo Neruda de Dieppe, un étudiant en BTS IPM (Industrialisation des Produits Mécaniques), aidé de son professeur Philippe Brouard (SNES), vient de mettre au point un système mécanique pour les plate-formes pétrolières, un dispositif qui évite de couper la production lors des mesures qui doivent être faites sur les pipe-lines et qui permet de réaliser une économie de 15.000.000 $ à chaque opération de maintenance.

Ce système révolutionnaire est une réponse à un bureau d’étude à la recherche d’un dispositif permettant de fixer des appareils de mesures sur des puits de pétrole dans le golfe de Guinée
Paradoxe : à Dieppe, ce BTS génère d’excellents résultats, les industriels sont satisfaits.

En janvier, sans la mobilisation des collègues du lycée et du SNES, la logique comptable du Rectorat a failli fermer les portes de cette formation qui vient de prouver à quel point elle est qualifiante.