Rappel. L’année dernière, le ministère a recruté 200 CPE pour un besoin de 500. Non seulement les départs à la retraite ne sont pas compensés, mais nombre de postes restent vacants. Dès le mois d’août, des contractuels ont été nommés à l’année, le rectorat franchit un cap en demandant aux chefs d’établissement d’encourager des AED à déposer leur candidature comme faisant fonction de CPE. Des personnels non qualifiés, sans statut, sous payés, sans perspective à la fin du contrat… voilà un vrai bonheur ministériel.

Eric PUREN