Depuis la rentrée 2013, les enseignants du collège Siegfried de St Romain de Colbosc se retrouvent à enseigner devant des classes très chargées (au minium 28 élèves voire plus). La raison ? Des effectifs sous-évalués par le DASEN au moment de la préparation de la rentrée et la baisse de notre dotation horaire globale.
Lors de cette rentrée, nous avons constaté la présence de 36 élèves en plus des élèves attendus, sans qu’aucun moyen supplémentaire nous soit octroyé. Cette situation, inacceptable d’un point de vue pédagogique (comment avec de tels effectifs peut-on pratiquer l’oral en langues vivantes, faire des manipulations en sciences et technologie, aider les élèves en difficulté ? ...) , se double de problèmes de sécurité car du mobilier supplémentaire a dû être ajouté dans certaines salles de classes, ce qui obstrue les issues de secours.

Une lettre a été adressée au DASEN dès la rentrée pour lui demander la restitution des moyens supprimés dans la DHG. Lors du CA du 30 Septembre, nous avons avec le soutien des représentants des parents d’élèves voté les deux motions suivantes.

D’autres actions sont actuellement en préparation, notamment pour informer directement les parents d’élèves des conditions de travail de leurs enfants.

Les deux motions suivantes ont été votées au CA :

Motion n°1 :

Lors de la préparation de l’année scolaire 2013/2014, le Directeur Académique des Services de l’Education Nationale a estimé que le nombre d’élèves inscrits dans notre établissement à la rentrée 2013 serait en diminution, soit 817 élèves attendus au lieu des 840 élèves inscrits lors de l’année scolaire 2012/2013. Il avait donc été décidé au moment de la DHG de supprimer deux divisions, l’une en sixième, l’autre en troisième, ce que nous avions contesté en Conseil d’Administration car cela alourdissait les effectifs par classe.

Au moment de la rentrée, nous avons constaté que 853 élèves étaient inscrits dans notre collège, soit 36 élèves de plus que l’estimation faite au moment du vote de la DHG. Le nombre d’élèves par classe se retrouve très élevé, souvent égal ou supérieur à 28. Dans de nombreuses salles de classe, des tables ont du être rajoutées pour permettre à chaque élève de trouver une place, parfois devant les issues de secours, ce qui remet en cause la sécurité de tous.

Comment dans ces conditions les enseignants peuvent-ils venir en aide aux élèves rencontrant des difficultés ? Comment dans ces conditions les professeurs de langues vivantes peuvent faire pratiquer l’oral à tous leurs élèves ? Comment dans ces conditions les enseignants de sciences et technologie peuvent-ils faire manipuler leurs élèves ?

Afin de résoudre ces difficultés, les représentants des enseignants, des parents d’élèves et les personnes qualifiées membres du CA demandent que les moyens horaires enlevés dans la DGH 2013 soient dès maintenant restitués, notamment afin d’effectuer des dédoublements nécessaires.

Motion n°2 :

Depuis la rentrée de Septembre 2013, certaines classes du collège n’ont pas de cours de Technologie suite au congé maladie d’une enseignante. Depuis cette date, aucun remplaçant n’a pu être trouvé et affecté à notre établissement. Cette situation, inadmissible car très pénalisante pour de nombreux élèves, découle du manque de recrutements de personnels titulaires en technologie.

Les représentants des enseignants, des parents d’élèves, les personnes qualifiées et certains élus locaux membres du CA demandent qu’un professeur titulaire remplaçant de technologie soit affecté dès maintenant dans notre établissement pour remplacer la collègue en congé maladie.