Cette rentrée ne s’inscrit pas pour les CPE dans la continuité de la précédente qui fut marquée par des actes forts pour la vie scolaire.
Nous vous proposons un tour d’horizon de cette actualité, n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques : rouen@snes.edu

Moyens vie scolaire :

Alors que des emplois avaient été créés l’an dernier, la rentrée 2013 est placée sous le signe de la baisse équivalente des moyens AED... C’est aussi celle de l’arrivée de contrats aidés de la politique de l’emploi, renforts certes bienvenus pour la vie scolaire mais aux profils et à la précarité parfois bien éloignés de nos préoccupations éducatives.

Note de vie scolaire :
Si la note de vie scolaire est abrogée par la loi de refondation, le ministère tergiverse encore au motif de la refonte à venir des programmes du DNB. Après le consensus large pour son abandon lors du CSE du 19/09, le SNES ne se contente pas des promesses de Peillon et exige dès maintenant la suspension de la NVS : signez la pétition FSU

http://petitions.fsu.fr/index.php?petition=3&pour_voir=oui


Le Métier

Parmi les points positifs, la publication du référentiel de compétences au BO du 25 juillet acte enfin des avancées pour la reconnaissance du métier auxquelles le SNES par son engagement a largement contribué.

… et son avenir

Des groupes de travail sur les missions de tous les personnels, dont les CPE, ont été annoncés par le ministre. Dans le respect de ses mandats, le SNES s’appuiera sur les avancées du référentiel de compétences pour y défendre une conception du métier centrée sur le suivi de l’élève. Il ne manquera pas de faire appel à la profession si les propositions ministérielles ne confortaient pas ces avancées.

Carrière

Une CAPA s’est tenue en cette rentrée suite à la mesure d’alignement du ratio d’accès à la hors-classe sur celui des certifiés à 7 % et a acté 5 promotions supplémentaires de CPE sur notre académie (143 au niveau national). C’est l’aboutissement d’une lutte entamée par le SNES depuis 2008. Il convient désormais de gagner des mesures de rattrapage pour toutes ces années pendant lesquelles les CPE ont perdu 2 % par rapport aux certifiés.

Démocratie lycéenne

Le rapport de Mme Dufour-Tonini sur l’acte 2 de la vie lycéenne a été publié fin septembre. La mise en œuvre de la campagne sur l’engagement lycéen augure bien mal de cet acte 2. Bien tardive et au contenu assez pauvre, nous redoutons qu’elle ne dépasse pas la seule fonction de communication ministérielle... Il est par exemple, bien difficile de mettre en œuvre en aussi peu de temps les 2 heures de sensibilisation pour tous les élèves...

Place du CPE au Conseil d’administration en lycée professionnel

Un arrêté ministériel modifiant la composition des membres de droit au CA des LP a été publié le 6 octobre pour donner plus de sièges au « monde économique ». Cette recomposition a pour conséquence une situation inédite pour les CPE : si l’établissement dispose d’un proviseur adjoint, celui-ci sera membre de droit et le CPE membre à titre consultatif sans droit de vote, si l’établissement ne dispose pas d’adjoint, le CPE reste membre de droit. Si le SNES porte bien la revendication d’une sortie de tous les CA en tant que membre de droit pour les CPE, nous ne pouvons accepter que cela se fasse dans une telle confusion entre CPE et équipe de direction, en servant de « variable d’ajustement » et dans un seul type d’établissement.