Une délégation du SNES a été reçu ce jeudi 2 mai au Rectorat pour discuter des conditions d’organisation des épreuves du Bac pour la session 2013.
Nous avons d’abord dénoncé les conditions inacceptables de la mise en place des nouvelles épreuves de langues vivantes et réclamé des mesures d’urgence pour rémunérer les enseignants à la hauteur du travail accompli (préparation des sujets, organisation des épreuves, temps de correction et d’évaluation...).

Plus généralement, nous avons pointé les besoins suivants :
- un cadrage national et académique des épreuves organisées localement,
- l’évaluation du dispositif actuel pour en identifier précisément les dysfonctionnements et les effets sur l’organisation des enseignements et des établissements,
- un groupe de travail et d’information sur la préparation du baccalauréat pour la session suivante.