Les élus du SNES FSU ont dénoncé cette carte et les inégalités qu’elle entraine : inégalités entre établissements, possibilité du privé de créer des bilangues sur ses fonds propres, ce qui est interdit aux collèges du public, situations dramatiques des collègues d’allemand, qui subissent des compléments de services honteux, qui sont obligés d’intervenir en primaire en dehors de leurs services et payés en HSE. Les attaques que cela entraine sur l’avenir de l’apprentissage de cette langue ont aussi été vivement déplorées.

Bilangues au 25 mars