La CAPA des agrégés s’est tenue le 15 avril.

Le SNES-FSU et le SNEP-FSU ont lu la déclaration suivante :

835 collègues agrégés sont promouvables cette année dans notre académie dont 95 sont au 11e échelon (28 ont 4 ans dans le 11e échelon).

Le vivier global des promouvables est en augmentation et plus particulièrement celui du 11e échelon. Ceci s’explique entre autres par le changement de date d’entrée dans l’échelon prise en compte (31 août 2014 au lieu du 31 décembre 2013).

On peut par ailleurs prévoir que le vivier de collègues du 11e échelon qui remontera en CAPN sera plus important car une nouvelle disposition de la note de service 2014 précise que tous les agrégés ayant au moins 4 ans de séjour dans le 11e échelon et au moins l’avis très honorable doivent figurer parmi les proposés.
Contrairement aux élus des autres organisations syndicales, les élus de la FSU ont étudié attentivement les propositions rectorales et ont fait des demandes de modification afin de permettre la promotion de davantage de collègues du 11e échelon et de collègues en fin de 10e échelon.

Alors que depuis 2009 le dialogue social avait permis des avancées notables et avait évité d’exclure de toute chance de promotion de nombreux collègues du 11e échelon, la CAPA de cette année marque un réel recul, le recteur refusant d’écouter nos arguments et ne souhaitant apporter aucune modification au tableau initial.

Nous avons présenté des profils de collègues du 11e échelon qui, s’ils étaient gratifiés d’un avis Exceptionnel du recteur, seraient promus avec certitude en CAPN et en retireraient un effet financier immédiat. L’avis Exceptionnel leur a été refusé. Il en a été de même avec des collègues du 10e échelon « âgés » qui auraient pu accéder aux échelons terminaux de la hors classe avec effet sur le calcul de la pension. Le recteur considère que son avis est lié de façon indissociable aux avis émis par les IPR et les chefs d’établissement, ce qui revient à rendre tout débat impossible et à vider la CAPA de son sens. Ceci est d’autant plus préoccupant que nombre d’IPR et/ou chefs d’établissement ne tiennent pas compte de la note de service et persistent à ne pas mettre leurs 20% de TF, persistent à donner leurs avis TF à des collègues du 10e, 9e, voire 8e et 7e échelon qui n’ont strictement aucune chance de promotion en CAPN et qui sont loin d’avoir déroulé l’ensemble de leur carrière.

Nous étudierons avec grande attention les résultats de la CAPN de promotion pour notre académie afin de faire le bilan des collègues du 11e qui ont été exclus et des collègues du 10e non promus malgré un avis Exceptionnel. Nous nourrissons de grandes inquiétudes quant aux campagnes de promotion à venir et invitons, pour la campagne 2015, les collègues du 10e et surtout du 11e échelon à être extrêmement vigilants aux avis portés par les notateurs et à ne pas hésiter à leur demander des explications.