Le CTA de préparation de rentrée s’est tenu le 17 janvier.

La FSU a lu la déclaration suivante :

Déclaration de la FSU

Les vœux suivants ont été votés.

Vœu 1 : conditions de rentrée 2013

Le CTA estime que les moyens alloués à l’académie à la rentrée 2013 sont insuffisants pour s’attaquer réellement à l’échec scolaire.

7 voix pour (FSU / CGT / FO)

3 NPPV [Ne Prend pas Part au Vote] (UNSA)

Vœu 2 : loi d’orientation

Le CTA de Rouen déplore que la loi d’orientation pour l’école confirme le manque d’ambition en structurant le collège par le socle. Il juge inacceptable la création d’un cycle artificiel CM2-6e qui entérine la scission du second degré en créant d’un côté des écoles du socle pour la scolarité obligatoire et de l’autre un cycle « bac – 3 / bac + 3 ».

7 voix pour (FSU / CGT / FO)

3 contre (UNSA)

Vœu 3 : contractualisation

Le CTA de Rouen conteste la poursuite de la logique de contractualisation des lois Fillon par la loi Peillon, qui oblige les établissements à endosser la responsabilité des objectifs non atteints et installe la mise en concurrence des établissements.

7 voix pour (FSU / CGT / FO)

3 NPPV (UNSA)

Vœu 4 : situation des professeurs stagiaires

Le CTA demande :

- l’abandon de l’exigence du CLES 2 et du C2I2E, difficiles à obtenir et contestables dans leur utilité ;

- l’arrêt de la Formation A Distance, qui accroît encore la charge de travail ;

- une remise à plat de la formation transversale, toujours aussi éloignée des besoins des stagiaires malgré les résultats sans appel du questionnaire réalisé l’an dernier à ce sujet par le rectorat lui-même ;

- une réelle formation pour les tuteurs et la possibilité donnée aux stagiaires d’en changer en cas de difficulté ;

- l’arrêt des pressions : les stagiaires ont besoin d’être conseillés et accompagnés, et non pas infantilisés et surveillés.

- le retour à une véritable année de formation sous statut de fonctionnaire stagiaire après le concours, avec 1/3 temps devant élèves et 2/3 temps de formation, afin d’avoir une vraie réflexion sur sa pratique ;

- que les futurs stagiaires soient informés plus tôt de leur affectation et qu’ils soient nommés dans un seul établissement (où enseigne également le tuteur), sans classe à examen et sans avoir à supporter la charge de professeur principal ;

- que les étudiants en M2 préparant les concours de l’Éducation Nationale ne soient pas en responsabilité sans tuteur dans la classe.

7 voix pour (FSU / CGT / FO)

3 NPPV (UNSA)

Vœu 5 : concours 2013-2

Les admissibles de la session 2013-2 auront dès la rentrée 2013 des classes en responsabilité alors même qu’ils n’auront pas terminé leur formation. Le CTA demande que l’entrée dans le métier ne se fasse pas par la précarité.

7 voix pour (FSU / CGT / FO)

3 NPPV (UNSA)

Vœu 6 : CIO

Le CTA demande :

-  Le maintient du statut de fonctionnaire d’État des COP/DCIO

-  l’abandon du projet de régionalisation des Centres d’Information et d’Orientation. Cet abandon du réseau des CIO par l’Éducation Nationale, signifierait l’éclatement du réseau public national des CIO sur tout le territoire, des missions et des conditions d’exercice à géométrie variables selon les régions. Les conseillers d’orientation psychologues allant être amenés à remplir, pour une partie de leur travail, d’autres missions en direction des publics adultes, de la formation professionnelle, des demandeurs d’emploi, au détriment du public de la formation initiale ; cette décentralisation n’apportera aucune amélioration du fonctionnement de l’orientation scolaire.

7 voix pour (FSU / CGT / FO)

3 NPPV (UNSA)

Vœu 7 : locaux de l’IUFM

Avant d’envisager toute autre utilisation des locaux de l’IUFM, nous exigeons une étude sur les besoins réels pour les ESPE, la formation initiale et continue des personnels d’enseignement des premier et second degrés.

10 voix pour !

Les points suivants ont été abordés :

Évolution de la carte des formations

La proposition de carte des formations des CAP et bacs professionnels a été longuement dénoncée.

La FSU est intervenue ensuite contre la suppression de la classe d’hypokhâgne du lycée Senghor à Évreux. Le Rectorat a expliqué que la décision était ministérielle et due au trop faible effectifs d’élèves.

Les suppressions de classe dans les lycées de Dieppe (1re ST2S et SPVL, une seconde et une mention complémentaire au lycée du Golf, une seconde et le BTS IPM au lycée Neruda) ont ensuite été contestées : le Rectorat a répondu être inquiet pour le lycée Neruda qui aurait pourtant la chance d’avoir offre une offre de formation riche pour son territoire…

Il y a eu un vote unanime contre la carte des formations

Évolution de la carte des enseignements de spécialité

enseignements de spécialité

Évolution de la carte académique des langues

Évolution de la carte des sections européennes

sections européennes

Évolution de la carte des classes à horaires aménagés

classes à horaires aménagées

Mesures budgétaires

La trop faible hausse des postes par rapport à l’augmentation du nombre d’élèves a été rappelée. La FSU a e redemandé d’obtenir les DHG des lycées… Ceci lui a été refusé sous prétexte qu’il y a des ajustements encore - ceci montre un réel manque de transparence que nous dénonçons tous les ans.

Questions diverses

Schumann Perret : fusion des lycées ?

Ce qui est programmé à la rentrée est un regroupement des deux lycées sous une direction unique lié aux flux démographiques. Le Rectorat ne touche pas à la carte de formation… L’atelier de Perret va être fermé le temps de faire les travaux nécessaires. Il restera deux pôles identifiés (BTP et IC). Certaines installations comme la cantine, les salles de sport et les salles de STI2D vont être mutualisées. Le seul chef d’établissement permettra d’assurer la cohérence entre les deux. Il y aura deux établissements, deux CA….

Situation des FSTG

Le Rectorat nous a expliqué avoir pris en compte des éléments mentionnés par les FSTG et que les remontées au sujet de la formation transversale sont positives.

La FSU a rappelé toutes les difficultés rencontrées par les FSTG : formation lourde avec un service de 15h, les remontées négatives qu’elle avait de la formation transversale, les pressions rencontrées par certains..
Une audience intersyndicale sera reçue à ce sujet début février.

CHSCT

La FSU a rappelé les retards pris pour la mise en place des CHSCT.
Les plaquettes d’information des CHS donnant les coordonnées des personnes à contacter seront diffusées avant les vacances de février à tous les collègues. Il en sera de même pour les plaquettes RPS.

Vote des DHG

Un courrier envoyé par le Rectorat rappelle aux chefs d’établissement l’obligation de voter les répartitions des DHG lors des CA.

Collège J. Giraudoux Rouen

La question de la fermeture du collège Giraudoux a été posée. La FSU a dénoncé la méthode employée et le manque de concertation créant des inquiétudes fortes chez les collègues. Les collègues sont conviés vendredi 18 janvier à une rencontre à ce sujet avec le Directeur Académique, le Conseil Général et la Mairie de Rouen.

Les collègues en poste au collège Giraudoux devraient bénéficier de carte scolaire.

La classe d’ULIS est à l’étude : elle sera implantée soit au collège Braque, soit au collège Rousseau de Darnétal.
Pas de décision prise : Braque ou Darnetal ?