Une rentrée chaotique et une politique de gestion des personnels AED largement perfectible !

Depuis la rentrée 2011, avec une augmentation de 500 élèves et une suppression de 94,4 postes d’assistants d’éducation dans l’académie, la situation de l’encadrement et de l’accompagnement des élèves s’est globalement dégradée.

Cette baisse de l’encadrement se traduit différemment selon les établissements mais là où les conditions de travail sont les plus dures, elle n’a eu pour effet que de les aggraver. Certains chefs d’établissement ont alors dû recruter des personnels en contrats unique d’insertion (CUI) dont les conditions d’emploi et de rémunération sont encore plus précaires.

La Commission Consultative Paritaire (CCP) académique compétente à l’égard des personnels de surveillance et d’accompagnement des élèves a siégé vendredi 10 février :

Elle a été l’occasion de dénoncer les dysfonctionnements de gestion et de rappeler les nombreuses revendications des Assistants d’éducation, Assistants pédagogiques, AVS-I, AVS-CO et Assistants de scolarisation.

Élus des personnels des syndicats de la FSU (SNES-SNEP-SNUEP et SNuipp), nous vous avons représentés lors de cette CCP face aux représentants de l’administration, Directeur des Ressources let Relations humaines (DRRH), chefs des Divisions Des Personnels (DPE et DPE 8) et aux trois chefs d’établissements, représentants des personnels de direction.

Nous avons dénoncé une gestion comptable et financière qui l’a emporté sur une gestion humaine des personnels et qui a conduit à :

LIRE LA DÉCLARATION EN PJ CI-DESSOUS

- des retards de paiement des salaires et au versement d’accomptes pour certains d’entre vous qu’à partir du 12 octobre 2011,

- la prise de fonctions des nouveaux recrutés qu’à partir du 5 septembre les privant ainsi de quatre jours de salaire et de bonnes conditions d’intégration ne pouvant pas assister aux travaux de la prérentrée. Ajoutons le cas des collègues qui ont assisté à la prérentrée dans les établissements alors qu’ils n’étaient pas encore officiellement recrutés.

Nous avons exigé :

- que de tels retards ne se reproduisent pas à la rentrée prochaine,
- que tous les contrats soient signés au 1er septembre,
- une meilleure communication à l’égard des collègues ou tout au moins via une circulaire adressée aux chefs d’établissements.

Nous avons rappelé nos exigences relatives :

- au versement de la prime ZEP,
- à la réelle possibilité de constituer un dossier de RAEP dans le cadre des concours internes,
- à la création d’un statut de catégorie B de la fonction publique pour assurer les missions d’accompagnement des élèves handicapés.

Nous avons rappelé et dénoncé les trop nombreuses pressions exercées à l’encontre des collègues par certains chefs d’établissement les obligeant à une plus grande flexibilité dans leur temps de travail ou dans leurs missions, les incitant à ne pas faire grève …. en laissant planer la menace du non-renouvellement de leurs contrats.

Les représentants de l’administration du rectorat ont apporté des réponses à nos questions et ont pris quelques engagements :

- Certaines questions ne relèvent pas des compétences de l’académie mais du ministère : Prime ZEP, Modalités de la RAEP des concours internes, les CDI ….

- Les mesures de suppression de postes et de recrutement des nouvaux AED au 5 septembre ont été motivées par la nécessité de faire face à la situation de déficit de l’académie et afin de retrouver un équilibre budgétaire. La seconde a notamment permis une économie de 150 000 euros pour l’académie.

- Les services du rectorat sont conscients des incidences des retards de paiement et du versement des accomptes et ne se satisfont pas de cette situation malgré les efforts financiers pour limiter les délais de paiement. De multiples facteurs permettent néanmoins de l’expliquer :

. des retards dans la remontée des contrats par certains établissements,
. la surcharge de travail pour les personnels de la DPE liée à l’organistion des élections professionnelles et pour que tous les AED puissent voter,
. l’arrivée de nouveaux personnels à former dans les services du rectorat.

. Le versement d’accompte n’est pas propre à cette année. Par ailleurs, il est précisé que tous les collègues qui ont pris contact avec les services du rectorat ont pu obtenir des réponses et ceux dont les dossiers ont été suivis ont pu bénéficier d’aides financières.

- Le rectorat s’engage à une anticipation et une amélioration de la communication à l’égard des chefs d’établissements, en amont, dès le mois de mai 2012, pour la prise en compte des contrats afin que les retards de paiement ne se reproduisent pas à la rentrée 2012.

- Le DRRH et la chef de la DPE rappellent l’obligation de l’observance stricte de la responsabilité légale de la présence des AED en établissements et qu’ils ne doivent pas y être présents en dehors de la période de contrat.
Ils prennent conscience de la problématique liée à la pré-rentrée et prendront une décision ultérieure pour les nouveaux recutement à la rentrée 2012.

- Le ministère n’a pas prévu de nouvelles suppressions pour la prochaine rentrée mais le Recteur restera vigilant à l’équilibre budgétaire et veillera au reéxamen de la répartition des emplois AED entre les établissements en fonction de l’évolution des besoins.
Un groupe de travail en présence des élus des différentes organisations syndicales est prévu au mois de mars dans cet objectif.

- Une hausse des salaires de 0.3% est applicable depuis le 1er janvier et doit être versée à partir de février 2012.

- Les élus du personnels doivent nous faire remonter tous les cas de dysfonctionnements ou de pressions présumées dont ils ont connaissance afin que les services du rectorat puissent intervenir et trouver des solutions pour les intéressés et améliorer les conditions de travail sur le terrain.

Quelques données chiffrées.

nombre d’Assistants d’Education à la rentrée 2010 2693,5
nombre d’Assistants d’Education à la rentrée 2011 2599
perte 94,5
femmes 1803 69%
hommes 796 31%
mi temps 1414 54%
temps plein 1185 46%
non-étudiants 1601 62%
étudiants 998 38%
étudiants non boursiers 753 75%
étudiants boursiers 245 25%
Assistants Pédagogiques 366
AVS-CO 59
AVS-I 351
assistants de scolarisation 78
AED avec des enseignants handicapés 28
assistants d’éducation en alternance 20

Mélanie Deschamps, Pascal Mavambu-Kanga, Rémi Perrudin, Jawade Wahib, élus AED à la CCP académique de Rouen pour les syndicats de la FSU

Jean-Marie Barbazanges et Catherine Mezaad, responsables académiques du secteur AED SNES-FSU