9 mars 2017

COLLÈGES/LYCÉES

Conditions de travail des examinateurs de l’épreuve anticipée de Français du Baccalauréat

Le ministère a enfin répondu à l’avis posé par la FSU au CHSCT ministériel sur les conditions de travail des examinateurs de l’épreuve anticipée de Français du Baccalauréat.

Si le ministère a clarifié certains points (non convocation des stagiaires, mention des tiers-temps sur les listes de candidats fournies aux examinateurs), trop d’éléments sont renvoyés à l’échelon académique (nombre de candidats ou de copies par journée de correction, dispense de surveillance d’examens pour les enseignants convoqués à l’oral, limitation des déplacements), voire local (surveillance des couloirs).

Le SNES-FSU va demander une audience au Rectorat sur l’organisation du bac et interviendra lors des prochains CTA et CHSCTA, dans le but d’obtenir du Rectorat un cadrage clair et des conditions de travail satisfaisantes pour les examinateurs.