9 mai 2017

COLLÈGES/LYCÉES

Conseils de classe de seconde : quelques rappels sur le redoublement

A l’approche des conseils de classe du troisième trimestre, il est utile de rappeler les textes relatifs au redoublement de la classe de seconde.

Le décret n° 2014-1377 du 18-11-2014 précise que le redoublement peut être proposé, à titre « exceptionnel » par le conseil de classe pour « pallier une période importante de rupture des apprentissages scolaires ». Dans tous les autres cas, le conseil de classe ne peut plus proposer un redoublement à un élève en difficulté. Seule sa famille peut le demander si l’orientation proposée ne lui convient pas.

Voir les pièces-jointes ci-dessous :
-  le décret n° 2014-1377 du 18-11-2014
-  une note de la DGESCO aux Recteurs en date du 10 mai 2016

Note DGESCO

Tous les collègues ont pu constater cette année l’impact négatif de la fin du redoublement en seconde :

- d’une part, de nombreuses orientations par défaut qui s’accompagnent d’un renforcement de la hiérarchie des voies du lycée au détriment des filières technologiques (principalement la filière STMG, seule filière où on dénombre dans l’académie de Rouen plus d’orientations que de demandes pour l’année 2016-2017).

- d’autre part, des élèves en perdition, à qui l’institution n’offre aucune aide spécifique pour suivre sereinement les enseignements de la classe de première (les moyens économisés par la fin du redoublement sont pourtant conséquents, environ deux milliards d’euros par an selon la CNESCO).

Nous invitons les collègues à intervenir lors des conseils de classe et du conseil d’administration de fin d’année afin de rappeler que si le redoublement n’est pas toujours une solution adaptée pour palier les difficultés scolaires, sa suppression, sans dispositif de remédiation, s’avère pire encore.

Ci-dessous, un exemple de déclaration faite au lycée Jacques Prévert de Pont-Audemer.

Motion lycée Pont-audemer