29 mars 2011

COLLÈGES/LYCÉES

CTPA des 24 et 28 mars : extension des CLAIR, la déréglementation continue.

Lors du CTPA des 24 et 28 mars, le rectorat a présenté le profilage des postes des établissements actuellement CLAIR.

Le SNES a rappelé son opposition au dispositif CLAIR qui permet de déroger à toutes les règles nationales aussi bien au niveau des statuts des personnels qu’au niveau pédagogique.

Nous avons regretté l’extension à l’ensemble des établissements RAR de l’académie, cette extension se faisant sans véritable bilan de la mise en place du dispositif. Nous avons rappelé, qu’actuellement, ce dispositif est très largement refusé par les collègues dans les établissements concernés.
Cette extension remet en cause de façon profonde la politique de l’éducation prioritaire et tend à éloigner celle-ci de tout cadre national.

Madame le Recteur a répondu que si les établissements RAR n’étaient pas passés en CLAIR, ils auraient perdu tout label.
Les établissements actuellement RRS le resteront l’année prochaine.
Elle a précisé que les profilages des postes ne concernaient que l’adhésion au projet d’établissement et que les collègues voulant intégrer ces établissements devraient y adhérer. Ils n’auront cependant aucun contrat écrit à signer.

Le profilage des postes par établissements sur le projet d’établissement, et non sur des actions précises à mener vis à vis du projet, montre à notre sens la volonté du rectorat de pouvoir choisir les enseignants favorables au dispositif afin de mettre en minorité les collègues actuellement en fonction dans ces collèges et lycées. Ceci permettrait, enfin, à l’usure, la mise en place de toutes les déréglementations pédagogiques prévues par CLAIR mais qui doivent avoir l’accord du CA pour être mis en place.

LE SNES continue de s’opposer contre cette mise en place à marche forcée de ce dispositif.