Aujourd’hui a eu lieu le CTPD de rentrée de l’Eure.

La FSU a lu la déclaration préalable ci-dessous.

déclaration_préalable_FSU

L’IA a fait le bilan des difficultés de rentrée liées à des mouvements d’effectifs sur le département.
L’ensemble de la dotation du département étant contrainte, en raison des choix politiques, l’IA, pour faire face aux évolutions des effectifs fait des ajustements de DHG en juillet. C’est à dire qu’il prends des heures aux établissements qui perd des élèves et les redistribue à d’autre.

Malheureusement, ce fonctionnement perturbe beaucoup les établissements concernés. Les ajustements de rentrée pour faire face aux hausses d’effectifs ne peuvent se faire qu’à la marge sur des BMP ou en HSA, alourdissant ainsi la charge de travail des enseignants.

Le E/D des collèges du département se situe à 24,2 élèves par classe. (23,7 en 2010). Cette moyenne recoupe biens sûr des réalités bien différentes selon les niveaux et les établissements.

La difficulté scolaire est dorénavant prise en compte en dehors de la DHG. Cette dernière ne répondant qu’aux besoins statutaires en heure des établissements.
Des HSE sont donc donnés aux collèges afin d’organiser ces aides.

Ce fonctionnement ne satisfait évidemment pas le SNES-FSU. Nous réclamons les moyens nécessaire pour traiter la difficulté scolaire au sein de la classe. (effectifs allégés, groupe...) -

C’est une toute autre politique qui est nécessaire.

Ensemble, le 27 septembre, avec la majorité des organisations syndicales enseignantes, avec le soutien de la FCPE, avec les étudiants et les lycéens, réclamons une autre ambition pour l’école.

Pour une autre budget et pour d’autres réformes du systèmes éducatifs, manifestation à 10h à la salle omnisports.