17 octobre 2013

COLLÈGES/LYCÉES

CTSD 76 - le bilan de la rentrée dans les collèges

Ce matin s’est tenu le CSTD 76 au cours duquel le DASEN a présenté son traditionnel bilan de rentrée.

Le bilan de la rentrée 2013 ressemble à s’y méprendre à celui de la rentrée 2012. En préambule, le SNES-FSU a lu la déclaration suivante :

Déclaration de la FSU au CTSD

Les effectifs par classe sont toujours en hausse et atteignent une moyenne de 25,7 élèves par classe dans les collèges qui ne relèvent pas de l’éducation prioritaire. D’autant que les prévisions de la DSDEN se sont avérées en partie erronées, et que ce sont près de 200 collégiens supplémentaires qu’il a fallu accueillir dans les collèges de Seine Maritime, à moyens constants. Mais lorsque nous interpellons le DASEN sur les conditions de travail des enseignants (et des élèves de Seine Maritime) qui se dégradent d’année en année, il nous répond que nous noircissons le tableau et que les enseignants qu’il rencontre quotidiennement lors de visites d’établissement ne se plaignent absolument pas de classes chargées, de manque de temps ou encore de la suppression des groupes en sciences ou en langues.

Si le DASEN reconnaît avoir, par endroits, commis des erreurs dans les prévisions d’effectifs, il assume en revanche la part importante d’HSA (plus de 5000 heures, qui représentent environ 7% de la dotation globale) qu’il propose - qu’il impose même - aux enseignants et qui constituent souvent le seul moyen pour les collègues de bénéficier de groupes ou d’ouvrir une option. Nous avons rappelé qu’au contraire, c’est de temps dont ont besoin les enseignants, pas d’heures supplémentaires !

Comme chaque année, nous avons également demandé davantage de transparence dans la répartition des HSE, par établissement d’abord puis au sein de chaque collège. Là encore, le DASEN avoue une certaine difficulté à obtenir, et donc à nous fournir, ces informations : les chefs d’établissement disposent donc, en toute discrétion, de 50 000 HSE à distribuer sans avoir à rendre de compte à quiconque !

Pour finir, le DASEN s’est félicité à fois de la baisse continue du taux de redoublement et de la hausse des taux de réussite aux examens, suggérant un lien de cause à effet entre les deux qui apparaît pour le moins contestable, comme s’il suffisait de faire passer tous les élèves dans la classe supérieure pour qu’ils réussissent ensuite aux examens.

Les effectifs dans les collèges
Les HSE
Les BMP et les Compléments de Service