22 mars 2016

COLLÈGES/LYCÉES

Dans l’Eure les 8 postes annoncés se transforment en 7 suppressions de postes !

Se tenait aujourd’hui le Comité Technique préparant la rentrée dans les collèges de l’Eure.

La rentrée 2016 dans les 56 collège de l’Eure, c’est :

- un solde de 7 suppressions de postes (parmi les suppressions : 2 en allemand, 4 en lettres et 6 en technologie !) ;

- 11 collègues en carte scolaire ;

- 101 collègues en postes fixes en compléments de services  ;

- 207 BMP qui vont à leur tour multiplier les affectations de collègues TZR et non titulaires sur plusieurs établissements !

Les élus de la FSU ont dénoncé cette carte scolaire, conséquence directe de la réforme du collège et montré que les moyens annoncés à grand renfort de communication ministérielle ne sont pas là !

La déclaration suivante a été lue :

déclaration FSU CTSD 22 MARS

Les élus de la FSU ont particulièrement dénoncé le sort fait à certaines disciplines et ont aussi pu améliorer certaines situations de compléments de service !

Les collègues d’allemand se voient subir des compléments de service parfois inadmissibles en terme de conditions de travail, conséquences directes de la suppression des classes bilangues. Par ailleurs il leur est demandé (au prix parfois d’un certain chantage) d’assurer des heures en primaire, s’ils souhaitent conserver leur bilangues, heures que l’administration refuse d’intégrer à leurs services !! Ainsi ils se retrouvent obligés de compléter leur service dans un collège éloigné alors qu’ils doivent assurer en plus des heures dans les écoles du secteur !

Certains collèges voient tout simplement leur prof d’allemand disparaitre, les heures seront assurer par un TZR ou un collègue en complément de service, qui changera chaque année... Celui ci ne pourra faire le travail de suivi et de promotion de la langue dans ces collèges où le choix des langues parait très compromis. Il est évidemment regrettable de noter des cas similaires en lettres classiques.

La situation des collègues d’espagnol va être elle aussi très compliquée : 29 BMP sont prévus dans la discipline pour le département, les services des TZR s’annoncent très compliqués.

Les élus ont aussi dénoncé les situations faites aux collègues de musique qui ne voient plus qu’une heure de chorale (dans le meilleur des cas !) financées par le Rectorat !

Un point sur les bilangues a à nouveau été fait. Le Rectorat n’était engagé à ce que dans toutes les communes où une bilangue existait dans le privé, la bilangue serait ouverte dans le public. Le collège privé de Louviers a ouvert, contre la décision du rectorat, une bilangue, alors qu’aucune n’est ouverte dans les collèges de la ville. Le Rectorat vérifiera donc que c’est bien sur leurs fonds propres (et donc par un surcoût aux familles) qu’elle est financée ! Les élus de la FSU ont rappelé que jamais les bilangues n’aveint entrainé dans l’Eure de demandes de dérogation puisqu’elles existaient partout !

La carte des bilangues dans les collèges de l’Eure :

Vous trouverez dans ce document la carte scolaire présentée par l’administration. Les élus de la FSU et de FO ont voté contre (7 voix), ceux de l’UNSA pour (2 voix) :

Carte scolaire des collèges de l’Eure