19 décembre 2014

COLLÈGES/LYCÉES

DHG des collèges : à quelles répartitions nous attendre ?

Pour répondre aux mouvements de l’éducation prioritaire, la ministre a annoncé mercredi 17 décembre une autre réforme plus globale, celle de « l’allocation progressive des moyens ». Celle ci s’appliquera à toutes les écoles et collèges, classés ou non, à la rentrée 2015. L’attribution des moyens devrait intégrer aussi des critères socio-économiques.

Ces annonces forcent donc les Directeurs Académiques à revoir les méthodes de calcul des attributions de DHG.

Il leur a été demandé d’échelonner à terme ces attributions en 10 niveaux en fonction des difficultés rencontrées dans les établissements.

Pour la rentrée prochaine, l’annonce ayant été tardive, et le travail de répartition déjà très avancé, cette dotation progressive serait au moins faite dans l’académie de Rouen pour les 9 établissements "sortant" et ceux les plus en difficultés.

Beaucoup d’incertitudes demeurent :

Les DASEN souhaitaient initialement une dotation à la structure avec une marge d’autonomie importante : ceci forçait à des structures avec des effectifs élevés par classe et des enveloppes horaires plus importantes laissées au choix des équipes pour des aménagements internes. Le SNES FSU avait critiqué ce choix, cette marge étant contrainte, les choix risquaient de diviser davantage encore les équipes et les marges laissées de toutes façons très insuffisantes pour laisser de réels choix aux équipes.

En passant à une échelle de 10 niveaux, les départements de l’académie vont ils continuer de doter les collèges à la structure ?

Des moyens supplémentaires devraient ainsi être attribués progressivement aux établissements les plus en difficultés, cependant, aucune "enveloppe" supplémentaire n’a été attribuée. Il s’agit donc de basculement de moyens venus d’ailleurs... Est ce à dire que les établissements les moins en difficultés risquent de voir leur dotation encore baisser ?

Dès la rentrée de janvier, il faudra être très vigilant.

Le SNES FSU avec les autres syndicats de la FSU (le SNUEP-FSU, le SNEP-FSU, et le SNUipp-FSU), le SGEN, le CGT Educ’Action et Sud Education appellent les personnels de l’éducation nationale mobilisés pour l’éducation prioritaire à une journée de grève le jeudi 15 janvier 2014.

Ils appellent les personnels des autres établissements et écoles à rejoindre ce mouvement pour exiger des moyens à la hauteur des besoins en Éducation Prioritaire comme ailleurs. Les organisations syndicales appellent les personnels à tenir des assemblées générales d’établissements, de secteur, d’agglomérations...