Collège Henri de Navarre - YERVILLE

20 élèves de plus que les prévisions se sont présentés à la rentrée. Les effectifs de classes sont donc bien supérieurs à ceux attendus et dégradent les conditions de travail des élèves et des enseignants.

Collège La Hêtraie - LA FEUILLIE

Aucun groupe de sciences n’est prévu, rendant impossibles les manipulations.

Collège Marcel Pagnol - GRAVIGNY

Un BMP de 9h en mathématiques n’est pas pourvu : deux classes commencent donc l’année sans cours de maths !
De plus en plus de dispositifs, pourtant inscrits dans les emplois du temps des élèves, sont rémunérés en HSE.

Lycée Aristide Briand - EVREUX

Au lycée Briand, les emplois du temps distribués à la rentrée sont intenables. Aucune pause déjeuner n’est prévue, ni pour les élèves ni pour les enseignants.

Collège Siegfried - SAINT ROMAIN DE COLBOSC

36 élèves supplémentaires - par rapport aux prévisions - ont été accueillis à la rentrée, portant les effectifs de classes à 29 ou 30 élèves. L’enseignement est donc problématique, notamment en sciences ou en langues. Les collègues demandent au DASEN des moyens supplémentaires pour permettre des groupes et des dédoublements.
Par ailleurs, deux collègues en congé (en technologie et en espagnol) ne sont, pour l’heure, toujours pas remplacés.

Collège Victor Hugo - GISORS

Les emplois du temps sont de plus en plus morcelés à cause de trop nombreuses contraintes. Plusieurs collègues se sentent isolés car ils ne travaillent pas "par projets". Certains se sont vus refuser d’être PP.

Collège Le Hamelet - LOUVIERS

Rentrée compliquée à Louviers où le manque de remplaçants se fait cruellement sentir en mathématiques : à cause de 8 heures manquantes, ce sont deux classes qui commencent l’année sans cours de maths ! Les collègues envisagent une action auprès du Rectorat pour exiger une solution.

Lycée L. Michel - GISORS

En cette rentrée 2013, l’équipe de Lettres du lycée Louise Michel de Gisors est « sinistrée ».
En effet, suite au départ de deux collègues titulaires (en Lettres Modernes et en Lettres Classiques) et d’une collègue TZR pour cause de mutations en juin dernier, des remplaçants ont dû être trouvés car aucun professeur n’avait été affecté suite au mouvement.
Le poste de Lettres Modernes est occupé par un contractuel, celui de Lettres Classiques par un autre contractuel (de Philosophie !) et le BMP de Lettres Modernes par une contractuelle-admissible à qui l’administration impose deux classes de Première (baccalauréat écrit et oral à la fin de l’année) alors qu’elle doit aussi préparer les oraux du concours pour juin 2014.
L’affectation des contractuels quelques jours seulement avant la rentrée empêche toute l’équipe de débuter l’année sereinement, surtout lorsqu’on n’enseigne pas sa matière ou son niveau habituel.

Collège L. Lagrange - LE HAVRE

Il poste est non pourvu en technologie.
Un contractuel en maths est affecté sur 3 établissements.

Collège E. Chartier - DARNETAL

Grosse cacophonie autour des emplois du temps, les collègues envisagent une demande d’audience auprès de l’Inspecteur d’Académie.

Lycée Blaise Pascal - ROUEN

Devant l’impossibilité d’établir un dialogue constructif depuis un an avec la nouvelle direction de l’établissement, les enseignants du lycée B. Pascal ont décidé de se mettre en grève le jeudi 5 septembre afin de sensibiliser le Rectorat et la communauté éducative sur les dysfonctionnements et la dégradation de l’atmosphère de travail, qui ne permettent aux équipes pas d’accomplir sereinement leur mission éducative auprès des élèves.

L’équipe est reçue au Rectorat le 12 septembre