8 juillet 2013

CATÉGORIES

Être tuteur : une mission fondamentale, dénigrée par le Ministère

La mission de tuteur est fondamentale pour l’accueil des futurs enseignants et CPE et la transmission de notre culture professionnelle. Or, avec les nouveaux dispositifs de recrutement des contractuels-admissibles et des EAP, le nombre de tuteurs nécessaire a fortement augmenté en cette rentrée 2013 alors que les collègues pouvant assurer cette mission manquent. Les raisons sont multiples : vivier insuffisant, formation, rémunération, définition des missions, ...

Choix du tuteur

Quelle que soit la nature du tutorat, les personnels sont nommés par le Recteur. Or, dans un contexte où nos tâches d’enseignement ne cessent de s’alourdir, les collègues sont souvent soumis à la pression plus ou moins forte des chefs d’établissement ou des IPR pour accepter ces missions.

Missions du tuteur

Tuteur d’EAP (circulaire n°2013-021 du 15/02/2013)

Un tuteur encadre au maximum deux étudiants bénéficiaires d’un EAP. Il doit :
- l’associer à la préparation et à la conduite des séquences d’enseignement, à la gestion de la classe et au suivi des élèves ;
- l’introduire auprès des membres de la communauté éducative, l’intégrer dans le travail de la communauté éducative, l’intégrer dans le travail de l’équipe pédagogique et la vie de l’école ou de l’établissement ;
- établir avec l’étudiant, sous l’autorité du chef d’établissement, un programme de travail progressif, sous la forme d’un projet, associant des objectifs et des activités ;
- aider l’étudiant à passer de l’observation à la préparation d’activité d’appui aux enseignements ;
- élaborer avec l’étudiant un document de suivi et d’évaluation de l’activité.

Attention : un EAP ne peut encadrer seul des élèves !

Tuteur d’un contractuel admissible ou stagiaire (note du 31/05/2013)

Un tuteur encadre au maximum deux contractuels admissibles.
Le rôle du tuteur est d’accompagner et de conseiller le collègue contractuel admissible ou le stagiaire dans l’organisation des programmes, la construction des séquences pédagogiques et la tenue de classe.
Le tuteur d’un stagiaire doit rédiger deux rapports d’évaluation en cours d’année.

Rémunération

La rémunération du tuteur varie selon la nature du tutorat :
- pour les tuteurs de contractuels-admissibles et EAP, ces rémunérations sont définies sur la base du décret 2010-235 du 5 mars 2010 : ce sont des rémunérations brutes forfaitaires qui s’élèvent à 300€ pour les tuteurs d’EAP et 400€ pour les tuteurs de contractuels-admissibles - maximum 800€ si le tuteur est en charge de deux contractuels-admissibles.
- pour les tuteurs de stagiaires, le décret 2010-951 institue une indemnité aux personnels enseignants du second degré chargés du tutorat des stagiaires. Le plafond de cette indemnité est de 2000€.

Formation des tuteurs

Le SNES-FSU considère qu’être tuteur représente un énorme investissement et revendique ainsi une décharge de service afin que les tuteurs puissent se former.

Il est évident que la multiplication des tuteurs et de leurs missions pose problème. C’est pourquoi le SNES-FSU projette d’organiser un stage à destination des tuteurs afin d’échanger sur les difficultés rencontrées.

Nous vous proposons également de créer une liste de diffusion afin de vous informer, dans le cours de l’année, des évolutions de cette mission : contactez-nous si vous souhaitez y figurer en envoyant un mail à rouen@snes.edu.

Vous pouvez par ailleurs signer la pétition en ligne pour une formation et une revalorisation de la mission de tuteur.

Morane Le Deunf (morane.ledeunf@rouen.snes.edu)

Catherine Mezaad (catherine.mezaad@rouen.snes.edu)

Militantes en charge du dossier « Formation des maîtres et entrée dans le métier ».