Le Recteur de l’académie de Caen, M. Prochasson, nommé recteur coordonnateur lors du conseil des ministres du 22 avril, et le Recteur de l’académie de Rouen, Mme Schmidt-Lainé, ont convié les organisations syndicales le 25 juin dernier. L’ordre du jour affiché évoqué était « la coordination des 2 académies face à une région unifiée » mais le motif réel de cette réunion était la fusion des académies. Comme lors de précédentes interpellations en Conseil Académique de l’Éducation Nationale (C.A.E.), en Comité Technique Académique ou en CAPA, les élus de la FSU ont demandé qu’il y ait la clarté des décisions et des processus qui les suivront. Le 25 juin, la réponse n’a pas varié d’un pouce : « la fusion est plausible », « décision et feuille de route en juillet ». On nous assure, par ailleurs, qu’il n’y aurait pas d’emplois supprimés par la fusion. Rien sur le sens de cette fusion. Pas davantage sur la mobilité fonctionnelle des personnels ou la localisation des sites des différents services des rectorats, des DASEN. Une fois de plus, des décisions semblent prises sans être véritablement préparées. Dans une déclaration intersyndicale très large sauf l’UNSA, nous avons marqué notre opposition à cette fusion qui n’a aucune nécessité et qui serait problématique pour de nombreux agents.

Déclaration des os