Au prétexte d’une indispensable réforme qui devait avoir pour objectif l’amélioration du fonctionnement des structures et de la gestion des personnels, l’État se désengage en remplaçant l’actuelle structure juridique des GRETA rattachés à un établissement public local d’enseignement (EPLE) par un Groupement d’Intérêt Public (GIP) autonome.
Le ministère place ainsi la formation continue des adultes en marge de l’Éducation nationale.

Refusant cette « transformation », l’intersyndicale GRETA appelle à une journée d’action le 9 fevrier 2012.

Le SNES appelle les personnels à participer aux rassemblements dans les académies et aux actions auprès des recteurs.
Il participera à l’audience demandée au ministre par l’intersyndicale nationale.

Des précisions seront données ultérieurement sur le rassemblement académique.

Voir le communiqué intersyndical joint.