La CAPA d’accès à la hors-classe s’est tenue mardi 28 juin 2016.
Les commissaires paritaires du SNES-FSU et du SNESup-FSU ont lu la déclaration suivante :

Déclaration FSU HCL 2016

Pour la campagne d’accès à la hors-classe 2016, 3622 collègues étaient promouvables. Conformément au contingent ministériel, 7% sont promus, soient 253 personnes. 174 collègues au 11e échelon sont promus à la hors-classe, soit 87% de l’échelon. 79 collègues au 10e échelon sont également promus.
Aucun collègue des 7e, 8e et 9e échelon n’est promu.

Le SNES-FSU rappelle son attachement à la promotion de tous les collègues au 11e échelon, ainsi que des collègues au 10e échelon proches de la retraite.

Le Rectorat continue au contraire à vouloir promouvoir les collègues très méritants et très jeunes, dont la carrière n’est bien souvent pas encore arrivée à la moitié, au détriment de collègues plus âgés, et dont les avis ne sont pas « exceptionnels » - mais ne sont pas défavorables pour autant.

Bilan.

Sur les 1279 hommes promouvables, 95 sont promus (7,43%). Sur les 2343 femmes promouvables, 158 sont promues (6,74%).

Malgré toutes les promesses de l’administration sur l’objectivité des évaluateurs, on ne peut qu’être étonné des disparités de traitement selon les disciplines et les établissements...

Ainsi, aux 10e et 11e échelons, une même note pédagogique peut donner droit à plusieurs avis différents (voir graphes).

avis IPR/ note pédago 11e
avis IPR / note pédago 10e

De plus, selon les disciplines, la répartition des avis n’est pas homogène. Ainsi, aux 10e et 11e, pas un seul avis exceptionnel en Allemand sur 19 promouvables. Un seul avis exceptionnel en Anglais, pour 130 collègues ! Aucun avis exceptionnel en Espagnol sur 65 promouvables ; 8 avis exceptionnels sur 152 en Lettres Modernes... Il vaut mieux être en Histoire-Géographie (23 exceptionnels sur 138) ou en Mathématiques (13 exceptionnels sur 125) !

En moyenne, 23% des collègues aux 10e et 11e échelons sont promus. Mais là encore, selon les disciplines, les disparités sont criantes. Si HG, Arts Plastiques, Education musicale ou Lettres Modernes sont au dessus de cette moyenne, Maths, Anglais, Allemand (21%), Lettres classiques, SVT (16%) et Espagnol (11%) sont en dessous...

Enfin, à propos des avis des chefs d’établissements, toujours pour les 10e et 11e échelons, 17% des collègues reçoivent un avis exceptionnel. Dans certains établissements, plus de la moitié des collègues promouvables dans ces échelons sont jugés ainsi : Alexandre Dumas à Dieppe, Ariane à Vernon, Cuvier à Fécamp par exemple...
Mais dans plus de 80 collèges et 14 lycées, aucun collègue n’est reconnu comme exceptionnel par le chef d’établissement !

Malgré toutes ces remarques, le Rectorat continue à vouloir classer les collègues selon leurs mérites, et promouvoir ainsi de très « jeunes » collègues du 10e échelon (nés entre 1970 et 1975) au détriment de collègues plus expérimentés d’une dizaine d’années, mais qui ne sont ni animateurs de mini-entreprises, ni formateurs zelés pour la réforme du collège par exemple. Avec un contingent de promotion restreint, ce sont autant de collègues plus avancés dans la carrière, souvent avec des avis Très Favorables, qui ne sont donc pas promus !