1) Depuis 2006, il n’est plus nécessaire de faire acte de candidature à la hors-classe : tous les collègues du 7e (avant le 31/12/2009) au 11e échelon sont susceptibles d’être promus et en ont normalement été informés via I-Prof.

Le contingent de collègues obtenant la hors-classe étant fixé à l’avance par le Rectorat, les promotions des collègues qui ne sont pas encore au 11e échelon, et qui ont parfois encore devant eux une longue carrière, se font toujours au détriment de collègues proches de la retraite et pour qui cette promotion importe beaucoup. C’est pourquoi le SNES continue de s’opposer à ce que des collègues qui ne sont pas encore au 11e échelon soient promus.

2) Calendrier

Par une circulaire du 3 février, le rectorat a invité les collègues – au moins au 7e échelon – à compléter I-prof avant le 25 février. C’est au vu de ces informations que chef d’établissement et inspecteur sont censés décider des avis qu’ils donnent.

Le chef d’établissement a ensuite eu jusqu’au 22 mars pour donner son avis.
L’IPR devait faire de même entre le 15 mars et le 2 avril.
Si l’écart entre les deux avis est supérieur à deux, le chef d’établissement et l’IPR sont invités à se concerter.

Ces avis seront consultables sur I-prof (rubrique « Services ») autour du 17 juin, la commission paritaire étant prévue le mercredi 30 juin au matin.
A partir de ces deux avis, le Recteur émet à son tour un avis, élément déterminant pour l’accès à la hors classe.

3) Analyse

Depuis la mise en place de ce fonctionnement en 2006, de nombreux collègues sont partis à la retraite sans avoir pu accéder à la hors-classe, pénalisés par le fait qu’ils n’avaient pas été promus au 11e échelon au choix ou au grand-choix. Suite aux protestations répétées du SNES, le rectorat a fini par atténuer partiellement cette injustice (cf. tableau ci-dessous).

Par ailleurs, le SNES dénonce depuis plusieurs années les retards d’inspection, qui pénalisent fortement certains collègues promouvables. Il n’est pas rare que la dernière note d’inspetion remonte à plus de 10 ans ! Même si la vigilance des corps d’inspection s’est renforcée ces dernières années, les retards sont encore loin d’avoir été tous comblés.

A la veille d’une réforme redoutable des retraites, le SNES mettra tout en œuvre pour que l’accès à la hors classe soit effectivement ouvert aux collègues proches du départ en retraite et ayant parcouru l’ensemble des échelons de la classe normale.

S’il y a désaccord, baisse injustifiée de l’avis du corps d’inspection par exemple, il faut le contester, en écrivant à l’IPR. Pensez à nous envoyer un double du courrier.

N’oubliez pas de nous renvoyer la fiche syndicale (voir ci-dessous) de suivi spéciale hors classe ; elle permettra aux commissaires paritaires du SNES de vous défendre.

Pour information : en 2009, 281 certifiés ont été promus et la barre était de 135 points. Cette année, le nombre des promotions baisse de 10 ! La revalorisation n’est pas pour tous !

Le SNES revendique que les indices terminaux de la hors classe soient intégrés dans une carrière en 11 échelons.

4) Barème académique (sur 200 points)