Le Rectorat souhaite rééquilibrer entre les lycées de l’académie les moyens en personnels de laboratoire dont il dispose. Pour cela, il a mis en place pour la rentrée 2016 un nouveau barème d’implantation de ces postes et des discussions à ce sujet se sont ouvertes avec les organisations syndicales.

Au cours des différents groupes de travail, le SNES-FSU a dénoncé ce nouveau barème car il consiste à répartir à moyens constants les postes de personnels de laboratoire dont dispose l’académie au lieu de tenir compte des besoins réels exprimés sur le terrain. Il a insisté sur la hausse démographique attendue dans les lycées (+900 élèves) dès la rentrée 2016, ce qui va accroître un peu plus la charge de travail de ces agents. Il a également attiré l’attention sur les besoins importants des établissements en personnels de laboratoire pour mettre en place les contrôles en cours de formation ainsi que les évaluations des capacités expérimentales en Sciences Physiques et en SVT au moment du baccalauréat. En conséquence, le SNES-FSU réclame la création de nouveaux postes de personnels de laboratoire dans l’académie qui seuls permettront aux établissements de faire face à ces tâches.

Les décisions de créations / suppressions de poste de personnels de laboratoire dans l’académie seront entérinées lors du CTA de mars 2016.