17 janvier 2013

ACTUALITES

Journée action des LP et Lycées Technologiques le 23 janvier 2013

L’assemblée générale des professeurs de lycées professionnels et technologiques réunie le 17 janvier et les syndicats CGT, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SNES-FSU, SNETAA-FO, SNFOLC, CFDT, SUD appellent l’ensemble des collègues des LP et LT à se rassembler sur les revendications :

• Aucune fermeture de section,

• Maintien des capacités d’accueil, maintien des CAP,

• Non au projet de loi Peillon organisant le transfert de la carte des formations aux régions,

• Création de postes,

• Sauvegarde de l enseignement professionnel et technologique public.

Elle appelle les collègues à se réunir dans les établissements et à :

• Continuer d’informer les familles, collègues, interpeller les élus, faire signer des pétitions, demander des audiences, etc…

• Remonter régulièrement les informations aux syndicats pour centraliser afin de constituer un cahier de revendication qui servira pour audience intersyndicale.

• Adresser un courrier aux ministres Marisol Touraine et Vincent Peillon. Quid des positions des ministres des affaires sociales, de la santé et de l’éducation nationale sur la question de la validité des formations MCAD, ASSP, SPVL, ST2S ?

Participer à la journée d’action le 23/01 (jour de la présentation du projet Peillon au conseil des ministres) pour un rassemblement devant le rectorat 14h puis vers le conseil régional.

A un rassemblement devant le rectorat à 14h30 le mercredi 23 janvier

Une réunion de présentation à la presse, élus, parents aura lieu mercredi 23/01 vers 17h (halle aux toiles – Rouen)Lors du CTA (comité technique académique) du jeudi 17 janvier, le recteur a présenté la carte des formations.

Les organisations syndicales (CGT, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SUD, CFDT, UNSA, SNETAA-FO) avaient appelé les collègues à se réunir devant le rectorat pour faire valoir leurs revendications.

Jusqu’à 120 collègues de lycées professionnels et de lycées technologiques se sont rassemblés devant les grilles du rectorat. La presse était présente et des collègues ont été interviewés.

Des membres du CTA quittent le comité pour rendre compte aux manifestants des décisions actées et des questions/réponses sur la carte des formations.

Annonce : Une seule modification, à savoir l’annulation de la fermeture de la 1re année CAP employé de commerce multi-service (Clément Ader – Bernay)

Une assemblée générale, accompagnée des syndicats CGT, SNEP-FSU, SNUEP-FSU, SNES-FSU, SNETAA-FO, SNFOLC, CFDT, SUD, s’est donc retrouvée afin de prendre connaissance de cela.

30 enseignants représentants 9 établissements (Dumézil - Vernon, Jean Moulin – Les Andelys, Le Golf - Dieppe, Le Corbusier – St Etienne du Rouvray, Fernand Léger – Grand Couronne, Colbert – Petit-Quevilly, Palissy - Maromme, Descartes - Fécamp et Labé - Barentin).

A l’ouverture du CTA, une déclaration intersyndicale a été lue au nom des organisations CGT, FO, FSU, UNSA (Sud et CFDT étaient associés à cette déclaration)

« Les organisations syndicales dénoncent fermement les projets de fermetures de sections annoncées ces dernières semaines dans les lycées professionnels et LGT de l’académie.

Elles dénoncent la décision combinée du rectorat et de la Région de ne pas dévoiler le projet de carte des formations aux organisations syndicales représentatives des personnels exerçant en LP avant le CTA, nous mettant ainsi devant le fait accompli alors que le "dialogue social" est sans cesse réaffirmé.

Ce déni de transparence, ce refus de tenir compte des avis des personnels et de leurs organisations, cette infantilisation des collègues, sont inacceptables.

Les organisations syndicales exigent :

-  un moratoire sur les fermetures de sections pour 2013, et demandent la tenue au plus vite d’un Groupe de Travail sur la carte des formations.

-  Le maintien des capacités d’accueil.

-  Le maintien de tous les CAP.

-  Aucune suppression de postes en LP.

-  Le rétablissement des normes nationales de dédoublement. »

Un vœu a été soumis au CTA :
« Les OS dénoncent le transfert de compétence de l’Etat vers les régions en matière de formation professionnelle initiale et exigent le maintien du statut de fonctionnaires d’Etat de tous les personnels enseignants en LP. »

POUR : CGT, FO, FSU (7 voix) NPPPV : UNSA (3 voix)