Chacun a appris lors de la pré-rentrée qu’il y avait deux mercredis après-midi travaillés cette année.

Cela n’a pas soulevé un tollé général car chacun a crû qu’il s’agissait de « récupérer », comme l’an passé, les journées supplémentaires de la Toussaint.

Pourtant les choses ne semblent pas si simples...
En effet, si l’on regarde le décret de rentrée on lit simplement : « Une journée de cours sera rattrapée », sans qu’il soit précisé de quelle journée il s’agit. Si c’est la Toussaint, il ne doit s’agir que d’une journée ( un jeudi) puisqu’un vendredi est férié dans ces vacances. La question qui se pose est donc la suivante : est-ce qu’on rattrape aussi une journée en juillet ? Auquel cas, il y aurait une journée de trop...

Sur le site éducation. Gouv on peut lire : Ce calendrier est conforme à celui de 2012-2013, qui avait obtenu l’aval du Conseil supérieur de l’éducation.
Le nombre de jours de vacances est inchangé : les vacances de la Toussaint comptent désormais deux semaines complètes, deux journées sont ajoutées en novembre et en juin.

En fait, c’est le jour de pré-rentrée qui est rattrapé (un lundi donc), en s’appuyant sur un article qui précise : En 2013-2014, il est prévu de rattraper la journée du lundi 2 septembre 2013, non scolarisé pour les élèves, afin de respecter les 36 semaines légales de cours. Conformément à l’arrêté du 28 novembre 2012, ce rattrapage est prévu pendant des semaines comportant seulement 4 jours de cours : une journée est rattrapée au mois de novembre et/ou au mois de juin.
}