25 octobre 2012

COLLÈGES/LYCÉES

La rentrée 2012 dans les collèges : le CTSD 76 - 22 octobre 2012

Le Comité Technique Spécial Départemental s’est tenu le lundi 22 octobre pour faire le bilan de la rentrée dans les écoles et les collèges de Seine Maritime.

Les effectifs

Si les effectifs sont globalement en baisse dans le département, le nombre d’élèves par classe, en revanche, ne cesse d’augmenter. Le SNES-FSU a déploré que les collèges hors éducation prioritaire connaissent une telle augmentation du nombre d’élèves par classe (plus de 25 élèves par classe en moyenne), alors que dans le même temps, tous les enseignements en groupes disparaissent. Par ailleurs, ces moyennes ne font que cacher des difficultés réelles, et des effets de seuil qui, par endroits, portent les effectifs à 29 ou 30 élèves par division.

Les dotations

Concernant les dotations horaires accordées aux collèges, les dotations en Heures Poste ont diminué de 5000 heures depuis 2006 (sur un total de 64000) tandis que les HSA ont augmenté de 1200 heures sur la même période (sur un total de 5000). Le SNES-FSU a dénoncé cette rigidité entre les heures poste et les HSA qui empêche les établissements de réfléchir en termes pédagogiques à l’organisation des enseignements. Nous avons également rappelé que la dotation « à la structure » n’avait été mise en place que pour reprendre des heures aux établissements et économiser ainsi des moyens.

Les élèves en situation de handicap

Un point a ensuite été fait sur la scolarisation des élèves en situation de handicap. Le nombre de notifications MDPH est en augmentation constante, et les moyens de l’Inspection Académique ne permettent pas forcément d’y répondre, laissant des enfants et leurs familles en souffrance. Mme la Directrice ajointe a rappelé que les prescriptions MDPH étaient indicatives et que l’Inspection Académique devait s’y conformer dans la limite de ses moyens. La FSU a demandé si l’augmentation des notifications MDPH n’était pas à mettre en relation avec l’augmentation des effectifs en classe et la disparition des dispositifs d’aide et de soutien : les parents, en recherche de solution pour aider leurs enfants, se tournent vers la MDPH. La démarche individuelle prend alors le pas sur la dimension collective de l’enseignement en classe.

L’accompagnement éducatif

Le bilan de l’accompagnement éducatif a montré que 47259 heures avaient été utilisées dans le secondaire l’an passé. Toutefois, alors qu’elles représentent l’équivalent de 71 postes à temps plein, ces HSE semblent échapper à tout contrôle et restent soumises à la discrétion des chefs d’établissement qui peuvent les distribuer sans rendre de comptes, ni au CA ni à l’Inspection Académique. Le SNES-FSU a demandé que les chefs d’établissement fassent le bilan de l’emploi de ces heures chaque année en CA.

L’orientation et les résultats

Les difficultés pour orienter les élèves en EGPA ont été soulignées : la règle oblige les élèves à avoir redoublé pour intégrer une 6e SEGPA, mais dans le même temps, il est demandé aux professeurs des écoles de ne pas faire redoubler les élèves !
Concernant les résultats, le pourcentage de réussite au DNB en Seine Maritime a dépassé cette année la moyenne nationale. Mais l’Inspection Académique souhaite que davantage d’élèves de 3e soient orientés en 2nde générale.
Notre question concernant le nombre d’élèves reçus au DNB sans avoir validé tous les piliers du LPC est restée sans réponse.

La FSU a fait cette déclaration liminaire.

Déclaration FSU - CTD 22 o10 2012

Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des documents qui nous ont été transmis à cette occasion.

Documents CTD76 - 22 10 2012

SOMMAIRE du diaporama

I. Premier degré
II. Second degré Collèges
III. La scolarisation des élèves en situation de handicap
IV. L’accompagnement éducatif
V. L’orientation
VI. Les résultats

Diaporama présentation