21 janvier 2011

ACTUALITES

Le lycée Schuman (le Havre) reste mobilisé contre le dispositif CLAIR

INFORMATIONS DU 21 JANVIER

Les enseignants du lycée Schuman du Havre ont été reçus en audience au Rectorat le vendredi 21 janvier concernant l’entrée de leur établissement dans le dispositif CLAIR.

Le directeur de cabinet du Rectorat nous a indiqué, en s’appuyant sur le jugement du conseil d’état du 25 octobre 2010, que la circulaire CLAIR doit être considérée comme une « boîte à outils » pour les expérimentations que les personnels de l’établissement choisiront de mettre en œuvre, dans le cadre de leur projet d’établissement. Aucune expérimentation ne peut donc être mise en place sans un vote l’approuvant au CA.

Par ailleurs, on nous a indiqué que :

-  Tous nos postes vacants seront désormais profilés. Les enseignants postulant sur ces postes seront choisis par le Recteur après avis du chef d’établissement et des CAPA. Il en sera de même pour les collègues victimes par le passé de mesure de carte scolaire dans notre établissement et qui souhaiteraient revenir.

-  Le ministère n’a pas encore précisé si les lettres de mission seront systématiques pour les enseignants déjà en poste dans le lycée avant son entrée dans le dispositif CLAIR. Ces derniers sont censés adhérer au projet d’établissement qu’ils auront élaboré et voté en CA. En revanche, la lettre de mission sera systématique pour tout nouvel arrivant dans l’établissement. Celle-ci doit être considérée comme un engagement moral à inscrire ses pratiques dans le cadre du projet d’établissement.

-  Les personnels ne seront pas évalués d’après le contenu de leur lettre de mission.

-  Le préfet des études n’a aucun pouvoir hiérarchique sur les enseignants. Il ne peut donc rien leur imposer. Son rôle consisterait à assurer la cohérence des enseignements disciplinaires et à représenter les enseignants lors des réunions de direction dans l’établissement.

Stéphane Fourrier

INFORMATIONS DU 24 OCTOBRE

Les enseignants des lycées général, technologique et professionnel Robert Schuman du Havre ont appris lors de la réunion de prérentrée que leur établissement avait été inscrit pendant les vacances scolaires dans le dispositif CLAIR. Nous déplorons que les enseignants des deux lycées, leurs représentants ainsi que les représentants des parents d’élèves n’aient pas été consultés pour l’entrée dans ce dispositif qui ne correspond absolument pas aux demandes d’emplois de surveillants supplémentaires adressées l’an passé.

Ce dispositif s’ajoute aux nombreux labels qui nous ont été donnés les années précédentes (site de l’excellence, expérimentation du soutien scolaire pendant les vacances scolaires). Nous estimons que les lycées Schuman n’ont pas vocation à systématiquement effectuer les expérimentations et que nos élèves ne sont pas des cobayes de l’Education Nationale. Il serait plus judicieux par exemple de tenir compte des demandes en termes de dédoublement et des actions menées par les personnels pour améliorer le fonctionnement des lycées.

De plus, le dispositif CLAIR remet gravement en cause notre statut :

-  Les futurs postes vacants de nos deux lycées seront désormais profilés et les candidats seront recrutés après avis du chef d’établissement, ce qui empêchera toute affectation aux lycées Schuman dans le cadre du mouvement intra-académique et le contrôle des commissions paritaires ;
-  Les enseignants qui adhèreraient à ce dispositif recevront une lettre de mission comportant des objectifs sur lesquels ils seront évalués. Ceci remet totalement en cause le système de double notation administrative et pédagogique et le contrôle effectué par les commissions paritaires ;
-  Les enseignants n’adhérant pas au dispositif CLAIR seront selon la circulaire n°2010-096 du 07/07/2010 « encouragés à rechercher une affectation plus conforme à leurs souhaits » ; cela impliquera le changement de nos équipes pédagogiques alors que le but du dispositif CLAIR est au contraire de stabiliser ces mêmes équipes.

Pour toutes ces raisons, nous demandons à ce que les lycées général, technologique et professionnel Robert Schuman du Havre soient retirés du dispositif CLAIR.

NOM PRENOM FONCTION SIGNATURE
... ... ... ...
... ... ... ...