Etaient présent lors de cette audience :

- Sophie Tribout pour l’ARCOPF,
- Marie-Claire Delahalle pour l’ADCAR,
- Marie-Agnès Monnier, David Coulon, Marie-Lise Callay-Baucher pour le - SNES-FSU
Et Dominique Rabaste Directrice du C.I.O. Départemental de Dieppe et antenne de Eu.
- M. Lacroix, secrétaire général du Rectorat, M. Auber, CSAIO, Mme Benyaya, SGA Affaires Financières, Mme Bouhelier, DAF, M. Adam, M. Foselle, secrétaire général de l’inspection académique.

Nous avions demandé cette audience afin de faire le point sur la situation des CIO, et obtenir des réponses aux questions posées lors de la CAPA du 24 janvier 2011, jusque là restées sans réponses
Le secrétaire général nous a répondu être prochainement en mesure de répondre par écrit aux questions posées. Nous devrions en être prochainement destinataires.

1. Transformation des CIO départementaux du 76 en antennes

En ce qui concerne la transformation en antennes des C.I.O. départementaux, le projet est maintenu et en cours. Monsieur Auber et Monsieur Lacroix ont participé récemment à une réunion au ministère pour régler le statut juridique des antennes. Ils ont dû défendre le principe du maintien du maillage, ce qui n’était pas évident pour la Centrale.
Ces transformations paraîtront prochainement au J.O. Une antenne sera rattachée à un CIO d’état proche. La carte n’est pas encore définie. Cette décision a été prise dans le souci de maintenir un maillage territorial…
Le directeur de CIO ainsi que les COP nommés dans les antennes resteront affectés sur l’antenne. Cependant dès qu’un DCIO d’ antenne partira en retraite ou mutera, son poste sera transformé en poste de COP et il n’y aura plus de DCIO sur l’antenne !!. Il n’y aurait pas obligation au directeur actuellement sur l’antenne de prendre en charge le CIO d’Etat auquel il est rattaché en cas de départ du directeur du CIO d’Etat….Tout ceci est noté au conditionnel, car il ne devait pas y avoir de suppression de poste de DCIO et on voit le résultat.....
Les antennes auront leur budget propre et ne seront pas subordonnées au CIO d’état auquel elles sont rattachées administrativement. Cela tant qu’un DCIO sera en poste…

- 2. accueil des I.E.N. de circonscription dans les C.I.O.

M. Adam est référent quant aux travaux à engager dans les C.I.O pour les transformations et aménagements pour l’accueil des IEN, ces travaux seront pris en charge par le Rectorat. En cas de difficulté pour le partage des locaux, l’arbitrage sera mené par le CSAIO et l’IA.

- 3 les frais de déplacement des COP dans les CIO.

Afin de justifier les restrictions budgétaires, Monsieur Lacroix indique que l’enveloppe du Rectorat a baissé de 25% en 4 ans, et que tous les services doivent participer à ces restrictions…
Une enveloppe en euros va être donnée par le Rectorat à chaque CIO. La répartition du budget alloué se fera en réunion de DCIO. Les DCIO gèreront le budget accordé et valideront les états de frais des COP sur un logiciel : DT Ulysse.

Actuellement les frais réels pour les CIO d’état étaient d’environ 27 000 euros pour les dernières années les plus coûteuses. Une enveloppe de 20 000 euros supplémentaires a été ajoutée pour permettre de couvrir les frais de déplacements des CIO départementaux. Nous avons rappelé que les CIO départementaux sont ruraux et donc les frais de déplacements sont en général très importants. Nous craignons que cette estimation soit très insuffisante pour couvrir frais de repas et frais de déplacements. Le Conseil Général continuant de rembourser les frais jusqu’en juin, cela devrait être encore gérable pour l’exercice 2011. A partir de 2012, si le budget reste le même, il sera impossible de couvrir les frais de déplacements des copsy et dcio avec un tel budget.

- 4 Les personnels administratifs

Le Rectorat devant rendre 26 postes administratifs dans le cadre de la RGPP (révision générale des politiques publiques), les CIO participent à hauteur de 5 postes (IA76 8 postes, IA27 2, rectorat 9, EPLE 2). La DIPAOS a vérifié que les personnels dont on fermait les postes auront une possibilité de repli dans un périmètre géographique proche.

Nous rappelons que les CIO ont déjà beaucoup contribué à la restitution de postes administratifs ces dernières années, et qu’un CIO qui n’a plus qu’un poste de secrétariat sera en grande difficulté pour couvrir la semaine entière, et ne pourra plus assurer une ouverture durant tous les congés scolaires . Nous rappelons que la continuité du service public risque de ne plus être assurée, et que cela préoccupe les personnels. La réponse est que le CIO fermera durant ces petits congés scolaires où il ne peut maintenir le service ouvert.

- 5 Le CIO de Lillebonne

Nous souhaitions revenir sur le déménagement du CIO de Lillebonne à la Maison des Compétences. L’identification du CIO n’y est pas assurée. Nous soulignons tout d’abord que les personnels copsy, dcio et administratifs sont opposés à ce déménagement. Nous rappelons qu’il est possible de rester dans les locaux actuels. Nous questionnons les raisons de ce transfert et rappelons que le président de la communauté de communes avait écrit un courrier sollicitant un COP (conseiller d’orientation professionnelle- sic- !!! ) pour faire du travail d’orientation tout au long de la vie. Nous rappelons notre attachement à la formation initiale, et demandons le respect de notre statut et de nos missions. En outre, le travail en CIO ne peut être correctement effectué dans l’espace actuellement proposé trop exigu. (3 bureaux pour 12 personnes).

Selon nous, les consultants doivent pouvoir être reçus dans un espace de confidentialité, les Copsy doivent travailler dans des bureaux leur permettant de ranger leurs dossiers d’élèves, un espace autonome dédié à la documentation doit être disponible dans la structure… Nous demandons à ce que ces points soient revus. Les collègues de Lillebonne maintiennent leur demande de ne pas déménager.

Le SG précise que les rapports du CIO avec la maison des compétences doivent être ceux d’un locataire à un bailleur, il ne peut y avoir de dépendance ou de relation d’autorité. L’affichage est à négocier et l’augmentation du nombre de bureaux est en cours de négociation (mais cela n’ira pas jusqu’à 6 bureaux). La Maison des Compétences est très désireuse d’accueillir le CIO et sera sans doute prête à faire un effort. Le projet était déjà trop avancé quand le Maire s’est positionné pour maintenir le Cio dans ses locaux actuels. Il n’est plus possible, selon M. Lacroix de faire machine arrière.

- 6 Le CIO de Sotteville

L’équipe a demandé une audience auprès du secrétaire général qui leur est accordée et devrait avoir lieu prochainement. Comme pour le CIO de Lillebonne, le déménagement soulève des problèmes d’espace : 3 bureaux pour 14 Copsy. Il manque des espaces d’accueil du public en toute confidentialité, une testothèque, une salle d’archives…Ces points seront abordés lors de l’audience avec l’équipe du CIO.

Monsieur Lacroix s’est voulu rassurant. Il n’y aurait pas en germe de fusions ou regroupements de CIO. Au conditionnel toujours...

Compte-rendu audience Rectorat 30 03 2011