Depuis 3 ans, existent dans l’académie des tests d’évaluation RAR en fin de 5e. Ces tests d’évaluation devaient être utilisés dans le cadre de remédiation. Ils avaient été élaborés par les équipes disciplinaires et les IPR.

Cette année, les collègues de RRS ont appris durant le 3° trimestre qu’ils participaient à ces évaluations. Contrairement à ce qui se faisait en RAR, cette extension ne s’est pas faite avec les équipes et leur a été imposée.

Ces tests posent des nombreux problèmes aux collègues. La question principale est celle du sens de ces tests : pourquoi les limiter à l’Éducation Prioritaire ? Pourquoi en 5° alors qu’il s’agit d’un milieu de cycle ? Pourquoi au 3° trimestre ?

A ces questions posées au Rectorat durant le CTPA du 12 mai, il nous a été répondu que ces tests devaient être un outil de pilotage pour les chefs d’établissement !

Par ailleurs, dans la circulaire de rentrée 2011, il apparait que ce type de tests va être expérimenté l’an prochain en fin de 5° dans un certain nombre d’établissements en expérimentation avant d’être étendus partout...

Nous avons demandé dans le même CTPA si cette évaluation RAR RRS académique en était une expérimentation, les réponses ont été étonnantes : soit ils n’avaient pas entendu parler de ces évaluations, soit ils ne pensaient pas qu’il y ait un lien et surtout ils ne voyaient pas ce qui nous inquiète. On peut légitimement se demander quand on lit quelques lignes plus loin dans cette circulaire qu’il faut développer l’apprentissage en 4° s’il n’y a pas un lien entre ces deux nouveautés.

En PJ, une lettre à la Rectrice écrite par les collègues du collège Braque à Dieppe.

Clg Braque Dieppe