Dansle BO du 27 septembre est parue une note de service annonçant la simplification du LPC pour l’année 2012-2013.

Cette note montre que pour l’instant le ministère ne renonce pas à l’évaluation par compétences et au LPC même s’il reconnait la complexité du processus de validation du socle. Certaines formulations de cette note de service sont suffisamment floues pour permettre diverses interprétations : « L’objectif est de simplifier le processus de validation du socle commun afin de faciliter le travail des enseignants et des chefs d’établissement, tout en ménageant les voies de l’évolution à venir. »

On peut se demander quelles sont ces voies de l’évolution... alors que juste après il est affirmé que : « Le principe selon lequel seule la validation des compétences est obligatoire est réaffirmé »

Le LPC modifié pour l’année 2012-2013 sera présenté lors du Conseil Supérieur de l’Éducation du 18 octobre. Il demeure essentiel de continuer de peser dans les débats et de le faire savoir à vos chefs d’établissement pour affirmer notre opposition au LPC en attendant le vote de la loi d’Orientation.