19 septembre 2010

ACTUALITES

Lycée A. Briand (Evreux) : les professeurs s’adressent aux parents d’élèves

Les enseignants du lycée Aristide Briand et leurs organisations syndicales (FO, SGEN, SNES, SUD)

à

Mmes, MM. les parents d’élèves

Madame, Monsieur,

Sous couvert de réformes, le gouvernement démantèle l’Education Nationale au profit d’un « commerce » de l’éducation. Ainsi, malgré les discours officiels de rentrée, un constat alarmant peut être établi dans notre établissement :

- La mise en place de la réforme de la seconde s’avère être un leurre pour bien des élèves et des familles :

- Compte-tenu des moyens attribués, l’accompagnement « personnalisé » n’aura de personnalisé que le nom. Au mieux, les groupes comporteront de 15 à 20 élèves…

- Les établissements affichent une grande offre d’enseignements d’exploration. Mais la réalité des dotations horaires et des emplois du temps rend souvent les choix des élèves impossibles. Cette même impossibilité se retrouve d’ailleurs en 1è et Terminale pour les options.

- Beaucoup d’enseignements perdent de l’horaire hebdomadaire : 4h30 en mathématiques au lieu de 5h ; 5h30 au lieu de 6h soit une heure en moins toutes les quatre semaines en LV1 et LV2, etc.

- Les effectifs de classes et de groupes sont inexorablement en hausse : certaines classes de Terminale atteignent 35 et plus !

- Il est de plus en plus difficile d’assurer les remplacements et ce, dès le début de l’année. Des cours n’ont pu être effectués dans certaines classes à la rentrée.

Ces quelques exemples locaux ne sont qu’une illustration de la situation actuelle. De manière plus générale, la réduction à néant de la formation pratique des nouveaux professeurs recrutés nous semble refléter le mépris actuel vis-à-vis des enseignants, des élèves et des familles.

Ne laissez pas casser l’école de vos enfants ! Parlez-en autour de vous, faites remonter les difficultés rencontrées à vos fédérations, à l’administration. Nous vous attendons pour une action commune !