Collège Victor Hugo / Caudebec-en-Caux

Au collège Victor Hugo de Caudebec-en-Caux, les collègues contestent les prévisions d’effectifs de la DASEN sur le niveau 5°.

Déjà l’an dernier, les effectifs de 6° avaient été sous-estimés, obligeant l’Inspection Académique à débloquer des moyens de toute urgence au mois de juin pour ouvrir une 6° à coups d’HSE. Cette année, re-belote : une légère baisse est annoncée pour les 5°, ce qui permet à l’IA d’annoncer la fermeture d’une division.

Toutefois, rien ne vient justifier cette disparition d’élèves prévue pour la rentrée et c’est ce qui provoque la colère de l’équipe enseignante qui voudrait bénéficier dès maintenant des moyens nécessaires à l’ouverture d’une classe supplémentaire, sans attendre cette fois le mois de juin.

La rectrice, dont la visite est annoncée au collège le vendredi 6 février, est attendue de pied ferme !

Réunis en heure d’information syndicale, les collègues ont demandé une audience à l’IA et vont proposer au CA la motion ci-jointe.

Collège Croix Maître Renault / Beaumont le Roger

3 élèves de moins prévu à la rentrée 2015, donc - 22,5 heures dans la DHG et suppression d’une classe de 4e. Disparition totale des HSE pour l’accompagnement éducatif, c’est donc les dispositifs d’aides au devoir, de tutorat et d’accompagnement qui risquent de disparaître.
Le CA a donc rejeté le premier TRMD et la motion suivante a été adoptée.

Collège Raoul Dufy / Le Havre

Des effectifs surchargés pour la cinquième année consécutive ( moyenne encore une fois une des plus élevées du département : 27.25 )

Une dotation qui permet quelques mesures positives de soutien ou de groupes mais supprime aussi des situations existantes jugées nécessaires comme d’autres groupes et qui est jugée globalement insuffisante par tous.

Nous faisons une heure d’info syndicale demain, aussi sur la grève du 03 bien sur, au cours de laquelle nous allons examiner la manière de répondre ( boycott du CA, vote contre ou abstention, ......).

Le boycott a été réussi le 5, le CA n’a donc pas pu se tenir. Article dans la Presse Havraise. Contact téléphonique avec France Bleu.

Il s’est réuni à nouveau le 6. La proposition de répartition de la Dotation Horaire Globale a été repoussée par 13 contre et 4 pour sur 17 votants. En PJ le texte d’accompagnement expliquant la situation.

Collège Dufy

Le CA se réunit à nouveau le 12.

Par ailleurs nous allons demander rendez-vous auprès des élus et de l’Inspection d’Académie du Havre.

Collège Francis Yard / Buchy

Les collègues sont fermement opposés à la fermeture d’une division, et entendent bien le faire savoir ! Ils seront mobilisés le mardi 3 février.

Mardi 3/02 : il y avait + de 80 % de grévistes au collège ; 12 élèves seulement ce jour-là au collège !

Blocage du collège lundi 9/02 matin par les parents.

Collège Camille Claudel / Rouen

Au collège Camille Claude, REP à la rentrée 2015, c’est une division de moins qui est annoncée pour la rentrée. Avec un effectif de 24 élèves par classe en 3°, les collègues espéraient une division supplémentaire.
Au programme donc : des compléments de service en SVT, en mathématiques, en allemand, en technologie... Peu de stabilité pour un collège qui en aurait pourtant bien besoin !

Collège Guy de Maupassant / Fleury sur Andelle

Le collège de Fleury sur Andelle est un des collèges les plus défavorisés du département de l’Eure avec 62,5 % d’élèves issus des catégories sociales professionnelles en grandes difficultés. Il cumule cependant deux désavantages pour être reconnu comme tel : il est trop rural pour entrer dans l’Éducation Prioritaire mais pas assez isolé pour faire partie de ceux que l’Académie appelle les « ruraux sociaux défavorisés »

Ainsi à la rentrée 2015, avec 19 élèves en plus, il perd une classe. Les 6es sont prévus à 25 par classe et tous les autres niveaux à 26.

Lors du CA du 2 février, les deux propositions de répartition contraintes par cette dotation ont été rejetées.

Le 3 février, plus de 60 % de l’équipe était en grève.

La motion suivante a été prononcée lors du CA :

motion collège Fleury

Collège Pierre Mendes France / Val de Reuil

Pour la 2e année consécutive, le collège Pierre Mendès France de Val de Reuil perd l’équivalent d’un poste en heures sur la dotation horaire qui est attribuée à l’établissement (23 heures-postes sur la DHG 2014, 22 HP sur la DHG 2015).

Avec un élève en moins par rapport aux effectifs de la dotation précédente, nous devons fermer une classe.

Sur 27 collègues de l’établissement, 9 sont désormais en service partagé – soit un tiers.

Les missions s’alourdissent. Nous sommes sollicités à très peu sur de nombreux projets, qui multiplient la charge de travail et les réunions.
Classé « Collège Numérique » par le Ministère de l’Education Nationale, l’établissement n’a reçu aucune dotation pour cela.

Les Inspecteurs l’ont répété : le numérique est un outil au service de la pédagogie.

Comment mettre en œuvre des projets de qualité sans moyens ?

Comment demander à un collègue qui exerce sur deux, voire trois établissements, sans garantie sur la stabilité de son poste, de s’investir lourdement dans la refonte de ses méthodes pédagogiques (avec les heures d’auto-formation que cela nécessite) ?

Par ailleurs, nous ne comprenons pas, avec les indicateurs sociaux de l’établissement, la différence de traitement entre les deux collèges de la ville, situés exactement sur le même territoire, accueillant le même public. Un courrier a été adressé à Madame le Recteur d’Académie, resté sans réponse.

Le classement en REP+ permet de dégager du temps de concertation, de stabiliser les équipes, et il apporte les moyens sanitaires, sociaux, et de vie scolaire adaptés aux besoins du public que nous accueillons.

Nous demandons des moyens horaires adaptés, pour le public que nous accueillons, et pour le collège connecté.

Stabiliser l’équipe, dégager du temps de concertation, avoir une infirmière et une assistante sociale à plein temps, sont indispensables au fonctionnement du collège Pierre Mendès France.

Collège Joliot Curie / le Havre

Au collège, on perd une division alors qu’on accueille 12 élèves (au moins) en classe ULIS et qu’on reste stables en effectif. Boycott du CA prévu pour demander le maintien de la division (risque de passer à 31 élèves avec les ULIS !).

Fusion aussi des groupes 4e 3e en allemand. Et pas de CPE en remplacement de la nôtre partie pour St Pierre et Miquelon. Quelques questions à éclaircir sur les imp déjà attribuées sur certaines matières.

Collège Romain Rolland / le Havre

Notre passage en REP nous donne une respiration en termes d’effectifs tous inférieurs à 25 élèves par classe, voire jusqu’à 22 !

Le taux des IMP est inconnu. Nous conservons les mêmes niveaux en HSE, mais la formation PSC1 ne pourra plus être assurée.

Collège Lagrange / Le Havre

La situation est inchangée au niveau du nombre d’élèves / classes, (plus ou moins 20-22)

Regroupements d’heures d’allemand pour cause de faibles effectifs, la collègue perd donc des heures et devra faire cours devant des élèves de niveaux différents. C’est déjà le cas depuis deux ans en 4e -3e, mais là, c’est généralisé à l’ensemble des niveaux.

Actuellement deux profs toujours pas remplacés, les élèves de 6e n’ont pas techno depuis la rentrée de septembre, ceux de Segpa n’ont pas maths.

Collège L’oiseau Blanc / Criquetot

A Criquetot, on perd une classe : on sera donc à 8 classes par niveau. Effectifs de 26-27 élèves en 6è, 5è, 4è et 28-29 en troisième. On perd des heures et du coup les groupes deviennent problématiques : il faut faire des choix en ne nuisant à personne. Une collègue de français à temps partiel part en retraite : son poste est supprimé.

Lycée Prévost / Montivilliers

Dotation à peu près similaire à celle de l’an passé (17,5 heures postes en plus pour 10 élèves en plus, perte de 7,5 HSA compensé par les IMP). Nous perdons d’une 1re S mais gagnons une terminale S. Les classes resteront très chargés (autour de 33-35 selon les niveaux). Une suppression de poste en bureautique et nous demanderons une création de poste en Physique.

Collège Fernand Léger / Petit Quevilly

La structure 4-5-4-5 passe à 5-4-5-4 (nombre de classe par niveaux), ce qui fait que structurellement les besoins en heures deviennent plus faibles même si les effectifs varient peu. Cela devrait contraindre à augmenter les quotités de CSD en Lettres et EPS bien que les collègues des disciplines concernées n’aient pas d’heure supplémentaires au delà d’une. Obtention de la transformation de 6HSA en HP.

On a 8,5 IMP réparties sur les anciennes heures de coordination.
L’accompagnement éducatif augmente du fait de l’entrée en REP et les effectifs / classes en hausse jusqu’à présent se stabilisent.

Lycée Les Fontenelles / Louviers

La motion suivante sur les moyens alloués a été votée par les enseignants et les parents de la FCPE :

Motion des Fontenelles

Collège Braque / Dieppe

Après la sortie de l’Éducation Prioritaire du collège Braque, les moyens alloués au collège sont largement insuffisants.
Les équipes ont prononcé cette motion en CA :

Motion Braque

Collège Branly / Le Grand Quevilly

La première proposition de répartition a été rejetée lors du CA.

La motion suivante a été votée :

motion collège Branly

Collège Ariane / Vernon

Le collège Ariane est lui aussi sortant de l’Education Primaire.
La première proposition de répartition a été refusée et les collègues ont été reçus en audience jeudi 5 février.

Tout d’abord, il apparaît que contrairement à ce qui nous avait été annoncé il n’a été tenu aucun compte de la situation particulière du collège Ariane et que nous subissons effectivement un effet seuil sur le niveau sixième en passant de 19 à 25 élèves en moyenne en perdant une division. Pourtant lors de notre dernier entretien nous vous avions expressément demandé de n’enlever aucuns moyens au collège Ariane. Les conséquences de cette DHG au rabais sont désastreuses et inacceptable. Outre les conditions d’enseignement dégradées en sixième, au moins deux postes d’enseignants sont menacés. Le collège Ariane a pourtant bâti, comme nous vous l’avons rappelé le … , sa réussite notamment sur la stabilité de son équipe pédagogique. De plus le décret Hamon et l’instauration des IMP (non cadrées pour le moment) dégradent encore plus la situation en ne laissant quasiment plus de marge de manœuvre en dehors des horaires planchers.

En quatrième et en troisième, comme l’an passé, 4 groupes de LV2 sont financés dans la DHG dont deux groupes pour l’espagnol. Cependant le nombre d’élèves étudiants l’espagnol en quatrième et en troisième à la rentrée 2015 obligera à prendre des heures sur la DHG pour ne pas avoir d’effectifs pléthoriques.

De plus, un seul groupe de latin est financé en troisième alors qu’il est nécessaire d’avoir deux groupes. Encore une fois des heures doivent donc être prises sur la DHG pour ne pas avoir un groupe de latin à plus de 30 élèves.

Ajoutons à cela un nombre d’HSA (qui doivent obligatoirement être réparties) trop élevé cette année encore.

De plus, quasiment tous les projets pédagogiques devront être annulés faute d’horaires suffisants. Ceux-ci s’inscrivant pourtant logiquement dans le projet d’établissement et notamment dans la lutte des professeurs pour la réduction des inégalités entre les élèves.

La sortie de l’éducation prioritaire du collège Ariane apparaît donc bien comme une sanction. Cela est d’autant plus incompréhensible quand, dans le même temps, les primes de fin d’année des recteurs sont augmentées de 10 000€.

Lycée Jacques Prevert / Pont-Audemer

Le conseil d’administration du lycée Jacques Prévert s’est réuni lundi 9 février avec pour point principal à l’ordre du jour la préparation de la rentrée 2015.

La répartition de la DHG est rejetée par 8 pour et 17 contre.

Ci dessous, notre explication de vote.

La commission permanente et le conseil d’administration sont convoqués à nouveau jeudi. Nous avons annoncé que nous ne siègerions plus sur cette question puisqu’au final ce sera la répartition de la DHG rejetée qui s’appliquera, le proviseur ayant le dernier mot au nom de la "continuité du service public" ! Nous refusons de participer à ce simulacre de démocratie.

Lycée Pont-Audemer

Collège Descartes, REP+ / Le Havre.

La dotation pour les heures "face élèves" est en baisse par rapport à 2014. Les collègues et les parents sont mobilisés.
La première proposition de répartition de la DHG a été rejeté en CA. Une motion a été votée.

motion DHG Descartes, LH.

75% des collègues étaient en grève le 3 février dernier.

La lutte est à suivre aussi sur les réseaux sociaux.

La répartition proposée au second CA a également été rejetée.
Une journée "collège mort" est organisée par les parents d’élèves vendredi 13 février. À suivre donc...

Collège George d’Amboise / Gaillon

Notre mobilisation contre la sortie de ZEP n’a pas porté ses fruits, nous restons vigilants et mobilisés quant au devenir de notre établissement : le CA sur la dhg vient de se réunir, et pour le préparer, nous nous sommes réunis à deux reprises en HIS à l’issu desquelles nous avons rédigé cette prise de position :

prise de position Gaillon