1er décembre 2010

ACTUALITES

NON au démantèlement du CNED ! grève du 30 novembre, pétition, information

GREVE LE 30 novembre 2010

Les personnels du CNED de Rouen en grève le 30 novembre pour arrêter la casse du service public.

Début novembre, le directeur général du CNED a annoncé la fermeture de sites à l’horizon rentrée 2012, transformant ainsi le plan de modernisation mis en place afin d’enrayer la perte constante du nombre d’inscrits, en un plan de restructuration.
Actuellement, l’établissement CNED a huit sites : Grenoble, Lille, Lyon, Poitiers, Rennes, Rouen, Toulouse et Vanves, qui lui assurent un maillage territorial indispensable.
Ces fermetures dont le nombre et l’implantation doivent être arbitrés par le Ministère de l’Education Nationale sont programmées afin de coller à la Révision Générale des Politiques Publiques et au très contraignant objectif prioritaire d’équilibre budgétaire en 2012 imposé par la tutelle.
C’est dans ce contexte que les personnels travaillant sur le site de Rouen étaient en grève le 30 novembre, le jour de la tenue du CA de l’établissement, répondant ainsi à l’appel lancé nationalement par la FSU. Ils rejettent toute fermeture de site et la mise en place d’une politique du tout commercial où les missions du service public CNED se retrouvent complètement diluées. En effet jusqu’à maintenant, le CNED de Rouen assurait principalement une mission de service public : assurer la scolarité de la 6e à la 3e des jeunes ne pouvant pas faire être scolarisés en établissement. Depuis la rentrée de septembre, le nouvel intitulé « ligne de marché collège » pour désigner l’activité du site de Rouen montre que le service public doit s’effacer devant le mercatique. La volonté de la direction générale de transformer l’EPA CNED en EPIC confirme cette nouvelle orientation.

Marc LE COZLER représentant FSU au CNED de Rouen

Communiqué FSU

Pétition contre le démantellement

Suite aux annonces du 5 novembre 2010 aux représentants du personnel :

-  Fermetures de sites du Cned,
-  Modification du statut juridique du Cned qui deviendrait un EPIC,
-  Poursuite des suppressions de postes,

Les personnels avec leurs organisations syndicales considèrent que ces mesures constituent une grave attaque contre l’intégrité et la pérennité du CNED comme établissement de service public et de promotion sociale.

Ces mesures ne sont rien d’autre qu’une application de la RGPP (révision Générale des Politiques Publiques) qui conduit au démantèlement de tous les services publics.

De plus, ces annonces ne figuraient pas dans le projet d’organisation issu de l’étude de modernisation et adopté en CTPC en 2009. Cette rupture unilatérale d’engagement entame profondément la confiance des personnels vis-à-vis de la direction du Cned.

Les personnels soussignés exigent :

-  L’abandon de toute fermeture de site du Cned,
-  le maintien du statut d’EPA du Cned,
-  l’arrêt des suppressions de postes.

Deux façons de signer la pétition :

- en ligne ;
- en imprimant le fichier ci-dessous.

Pétition CNED