9 octobre 2012

CATÉGORIES

PETITION : abrogation du CLES et du C2i ! - 09 octobre 2012

Le site du ministère de l’Education Nationale affiche à nouveau des équivalences pour le CLES et C2I2E des futurs enseignants. C’est une bonne nouvelle pour un grand nombre de fonctionnaires stagiaires qui sont enfin libérés de ce souci, notamment tous ceux qui peuvent présenter « un relevé de notes attestant d’UE de LV dans leur master, obtenues en M1 ou en M2, sans compensation ». Les étudiants devront présenter leurs certificats au moment de la titularisation. Ils ont donc un répit d’un an.
Mais, sur le fond, le problème demeure ! Et les injustices aussi !

De nombreux fonctionnaires-stagiaires (la plupart des lauréats des concours internes et des candidats libres du concours externe 2012) ne peuvent pas présenter un relevé de notes de master, pour des raisons indépendantes de leur volonté ! Un certain nombre d’entre eux attendent d’ailleurs du ministère qu’il réaffirme – comme il l’avait fait l’an dernier – qu’un relevé de notes de Licence sera suffisant.

Les fonctionnaires stagiaires qui n’ont aucune équivalence devront obligatoirement suivre les formations organisées par le rectorat pour obtenir les certificats d’ici la fin de l’année scolaire. Le ministère nous affirme qu’il y aura des formations gratuites. C’est un minimum, mais ce n’est pas suffisant ! Le volume d’heures attribué pour ces formations sera-t-il suffisant ? Les certificats auront-ils une réelle valeur, seront-ils reconnus nationalement et dans d’autres instances que celles de l’Education Nationale ? Si la formation est gratuite, l’épreuve le sera-t-elle aussi ?

Les fonctionnaires stagiaires sont surchargés de travail, ils n’ont que 3 heures de décharges au maximum par semaine. Ces formations se feront en plus (ou en lieu et place, faute de temps) des formations didactiques et pédagogiques, et ceci sans certitude d’avoir la certification. C’est une double peine pour ces professeurs débutants ! Nous demandons l’abrogation de cette mesure. L’exigence d’un master est suffisante. Les universités doivent avoir les moyens de proposer les enseignements de LV et d’informatique dans les maquettes de master. Ce n’est pas aux candidats au concours de faire les frais d’un retard historique en la matière. CLES et C2I2E ne doivent pas continuer à décourager les étudiants de s’inscrire au concours, dans une période où des recrutements en grand nombre sont nécessaires.

Dans l’urgence, un moratoire s’impose, en attendant que la nouvelle réforme se mette en place.

Pour les fonctionnaires-stagiaires, la formation en LV et informatique ne doit pas se faire au détriment des formations au métier et ne doit pas occasionner de surcharge de travail. Pour les LV, la référence ne doit en aucun cas être le niveau CLES2. Aucun fonctionnaire-stagiaire ne doit être mis en difficulté pour ces raisons au moment de la titularisation.

pétition CLES C2I

Pour signer la pétition, cliquer sur le petit stylo ci-dessous à droite.

Indiquez votre qualité : stagiaire / tuteur / formateur.