Le Rectorat et les IPR tentent par tous les moyens de trouver des tuteurs
pour les stagiaires de l’an prochain. La responsabilité afférente sera bien
plus grande que jusqu’à présent, puisque la majeure partie de la formation
disciplinaire ne sera plus à la charge de l’IUFM mais du tuteur (« compagnonnage »).

A des sollicitations individuelles, le SNES propose une réponse collective.
C’est dans cet esprit qu’il a lancé une campagne de refus de se porter volontaire pour la charge de tuteur, refus organisé dans de nombreux établissements et prenant la forme d’une lettre-pétition à l’IPR/au Recteur.

Modèle de lettre sur : http://www.snes.edu/Refusons-les-conditions-de-stage.html

La mission de conseiller pédagogique-tuteur fait partie des tâches supplémentaires que les enseignants ou les CPE peuvent demander à effectuer sur la base du volontariat. Aucun texte réglementaire ne permet à un chef d’établissement ou à un recteur d’imposer à un enseignant ou CPE d’être tuteur.

On peut donc refuser oralement et par écrit ; si l’administration produit un
ordre écrit, prenez contact avec nous pour faire un recours gracieux.