5 septembre 2017

ACTUALITES

Pré-rentrée à Val de Reuil : la chef se prend pour le GIGN !

Pré-rentrée à Val de Reuil : la chef se prend pour le GIGN !

La journée de pré-rentrée au collège Alphonse Allais de Val de Reuil a été traumatisante pour les collègues. En effet, la chef d’établissement a consacré l’après-midi à des ateliers et exercice « intrusion » dans le but affiché de créer une cohésion de groupe... Mais la réalité a été tout autre...
Ateliers simulant une attaque au couteau ou une immolation. Exercice d’intrusion dans l’établissement avec la complicité de la police municipale de Val de Reuil, à coups de course poursuite dans l’établissement et de détonation de pétards... Bilan : des collègues choqués et en pleurs, une agent du département blessé, et une chef d’établissement ne semblant pas se rendre compte de l’ineptie de son programme.

Le SNES-FSU a immédiatement interpellé le rectorat par le courrier suivant.

Le rectorat nous a signalé l’envoi d’une cellule psychologique dans l’établissement pour prendre en charge les collègues qui le souhaitent.

Alors que l’on parle beaucoup de l’autonomie des établissements et des pouvoirs des chefs, la question de savoir si une chef d’établissement peut faire ce qu’elle veut reste posée.
Dans le cadre de l’exercice académique PPMS du 13 octobre, le SNES-FSU espère que cette pré-rentrée calamiteuse servira de contre-exemple et que les chefs d’établissement envisageront cela avec responsabilité et prudence (comme le font déjà la plupart d’entre eux).