Indépendamment du contexte ou des événements tragiques et odieux récents, il est nécessaire de maintenir le cap des valeurs, des exigences fondamentales non négociables. La FSU avec d’autres notamment dans le cadre du RESF mais aussi dans celui du collectif contre une immigration jetable a régulièrement affirmé son attachement sans concession aux droits fondamentaux de la personne dont ceux des enfants. C’est pourquoi nous nous sommes associés aux demandes d’abrogation des lois xénophobes.

C’est le sens aussi de notre demande de fermeture des centres de rétention et, pour le moins, de l’interdiction d’y placer des enfants comme le prescrit la décision de la cour européenne des droits de l’homme appelée à se saisir d’une situation apparue au centre de rétention d’Oissel (arrêt Popov).

Nous invitons les personnels à investir massivement le rassemblement qui se déroulera le mercredi 31 mars à 15h devant la cathédrale de Rouen

Rassemblement le 31 mars à 15h Placer de la cathédrale à l’appel de : ASTI-CDLF-collectif des sans papiers-RESF

Eric PUREN, Alain PONVERT

tract