La période est marquée par l’accélération des réformes qui vont concerner plus particulièrement les retraités et les retraites. Personne n’est dupe des déclarations d’un président compatissant assurant qu’il préserverait le pouvoir d’achat des retraités et le niveau des pensions… sauf s’il y est contraint par les retraités et les actifs unis pour la préservation des solidarités et la sauvegarde du modèle social français. Chacun a remarqué que lors de ses vœux le président de la république a reconnu comment ce modèle a contribué à limiter les effets de la crise. Mais nous avons tous en tête la politique absurde qui est menée pour détruire ce modèle social.

Le creusement des déficits publics décidés en haut lieu est d’ailleurs désormais la justification de la démolition de ce modèle qu’il ne serait plus possible de financer si on écoute les cassandres. Rappelons quelques exemples : le manque à gagner pour l’Etat de la baisse de la TVA dans la restauration est 3 à 4 fois supérieur à l’économie liée aux suppressions d’emplois de fonctionnaires. Jeudi dernier « Libération » chiffrait à 53 milliards d’euros le coût des diverses réductions d’impôts et exonérations de charge. Ce sont ces choix qu’il faut contester en proposant les alternatives fondées sur plus de justice et d’efficacité.

C’est dans ce contexte que les organisations syndicales représentatives des retraités ont décidé d’une action nationale décentralisée dans chaque département centrée sur la question du pouvoir d’achat des pensions (lire tract ci-dessous) :

> mercredi 24 février à 10h30
rassemblement au Théâtre des Arts à ROUEN, et délégation à la préfecture pour faire remonter nos revendications

Nous devons par ailleurs faire le point sur nos demandes après le congrès national de la FSU et comme nous nous étions engagés lors de la réunion du 30 novembre, c’est au Havre que nous tiendrons la prochaine réunion de la SFR 76 :


> jeudi 25 février à 14h30
Maison des syndicats, cercle Franklin, 119 cours de la République LE HAVRE

Enfin, nous invitons tous les retraités syndiqués à participer à l’assemblée générale de la FGR le 19 mars à Barentin. Lors de cette AG, il y aura un vote sur les rapports d’activité puis un débat sur la motion revendicative amendée, pour le congrès de la FGR qui a lieu en juin. Seront élus aussi ce jour-là, 7 membres à la Commission exécutive départementale (renouvellement d’un tiers) dont des camarades de la FSU. Ce sont les présents à l’ AG qui votent. Actuellement, il n’y a que 6 collègues issus de la FSU sur 25 à la commission !!
(Voir le prochain bulletin départemental de la FGR)

> vendredi 19 mars à 8h30
AG de la FGR, au Lycée hôtelier Edmond Labbé à BARENTIN.

tract retraités action 24 février