Le Comité d’Orientation des Retraites (C.O.R) vient de publier ses conclusions. Elles sont alarmantes et contestables. Alarmantes car elles postulent pour 2050 un déficit des retraites compris entre 72 et 114 milliards d’euros. Contestables car des prévisions à 40 ans de distance ne sont pas sérieuses. Qui aurait pu dresser un bilan crédible sur les retraites pour 2010 en… 1970 ? Personne. Cela relève davantage de l’exercice de voyance que de la prospective. Ce rapport arrive néanmoins à point nommé pour justifier par avance les mesures régressives que le gouvernement s’apprête à dévoiler : recul de l’âge de la retraite, augmentation de la durée de cotisation, alignement de la fonction publique sur le régime du privé… Ces mesures non seulement ne permettent pas de consolider le régime par répartition mais organisent une baisse du niveau des retraites comme des pensions. La FSU avec l’intersyndicale est porteuse de solutions pour assurer un financement pérenne des retraites. Il faut les porter dans le débat public. Après la réussite de la grève et des manifestations du 23 mars dernier, une nouvelle journée de mobilisation s’annonce pour le mardi 20 avril prochain.

Rassemblements :


- Le Havre : 10h, sous-Préfecture,
- Dieppe : 11h, place Louis Vitet,
- Rouen : 17h, Préfecture, place de la Madeleine