Nous apprenons avec surprise la décision rectorale de suspendre l’activité du groupe AISSE (accueil, information et soutien au service des enseignants) du mercredi après-midi au lycée des Bruyères de Sotteville-lès-Rouen pour l’année scolaire à venir. Ce groupe de parole, qui fonctionne depuis 18 ans selon la méthode du « soutien au soutien », a pourtant fait la preuve de son efficacité. Les bilans effectués chaque année en témoignent. Comme le montrent des enquêtes concordantes, de plus en plus nombreux sont les enseignants qui rencontrent au cours de leur carrière des difficultés momentanées, liées aux situations de travail et aux relations avec les autres membres de la communauté éducative. Il ne s’agit pas de renvoyer à l’individu la responsabilité de ses difficultés professionnelles (qui peuvent concerner tous les enseignants) mais de prendre toute la mesure des évolutions du métier et de chercher des réponses à l’aide d’une écoute collective.

Nous demandons, au moment même où se multiplient les situations de « souffrance au travail » et où doit se mettre en place un CHSCT dans notre académie, que soit maintenue pour l’année prochaine cette structure AISSE et que de nouveaux moyens soient mis en œuvre pour la renforcer, notamment par une stratégie d’information adaptée.

Courrier au Rectorat - groupe AISSE

NB : pour signer la pétition, cliquer sur le crayon ci-dessous à droite.