Affectation au barème

Le Groupe de Travail (GT) d’aout 2017 examinant les affectations à l’année a permis d’attribuer aux TZR les Blocs de Moyens Provisoires (BMP) vacants dans les établissements. Le choix d’attribuer tel BMP à tel TZR repose sur :

  • les vœux préférentiels exprimés par les TZR
  • un barème considérant leur ancienneté dans la zone et leur échelon.
    C’est la seule fois de l’année où les organisations syndicales ont un regard sur les affectations des TZR.

Manque de TZR

Dans de nombreuses matières les TZR ne suffisent pas à pourvoir les besoins des élèves. Dans l’académie de Rouen, l’équivalent de 159 postes restent sans Certifié ou Agrégé pour les occuper.
Cette année encore, la plupart des TZR sont affectés à l’année. Cela rend le remplacement en cours d’année très difficile et majoritairement effectué par des contractuels.

Nombreuses affectations très difficiles

Les élus du SNES-FSU ont soulevé toutes les affectations sur 3 établissements en soulignant leur caractère antipédagogique et usant pour les collègues. Le Rectorat a ainsi reconsidéré certaines affectations mais maintient encore beaucoup trop de collègues dans cette situation délicate. Souvent ces collègues n’atteignent pas leur maximum de service, ce qui compense, aux yeux du Rectorat la pénibilité des changements d’établissement. Il s’entête à parler de sous-service lorsqu’un collègue n’atteint pas son maximum hebdomadaire, seule notion réglementaire.