Le groupe de travail devant examiner les affectations des TZR a eu lieu ce jour.

Cette année, l’affectation des TZR s’est avérée encore plus problématique que les années passées : l’abondance de très petits blocs horaires (2, 3 ou 4 heures) et l’augmentation du nombre de postes bloqués pour les professeurs stagiaires contribuent à dégrader encore un peu plus les conditions d’exercice des TZR. Ainsi, le rectorat n’a pas hésité à affecter massivement les collègues sur plusieurs établissements, allant fréquemment jusqu’à partager leur services sur trois établissements différents – parfois très éloignés, au mépris de toute considération pédagogique ou personnelle. Malgré les nombreuses interventions du SNES-FSU, le rectorat a argué de la nécessité « d’optimiser les moyens » pour refuser la plupart des améliorations. Très clairement, cette année plus encore que d’habitude, les TZR sont les dindons de la farce, passant après tous les autres personnels ou presque.

Nous vous rappelons qu’un service partagé entre deux établissements de communes non limitrophes ou entre trois établissements doit entraîner une décharge de service d’une heure (ou une HSA dans le cas d’un service à 18h). Pensez à faire valoir vos droits puisqu’une seule HSA peut vous être imposée (décharge comprise) !

Le Rectorat va peut-être revoir les situations les plus compliquées. Il est donc possible que des affectations soient modifiées d’ici la rentrée. N’hésitez pas à nous contacter.