Le nombre de TZR dans l’académie de Rouen a augmenté par rapport à 2013 ce qui est un point positif.

On a quand même perdu 135 TZR (presque 1/4) en 6 rentrées alors même que le nombre d’élèves ne cesse de croître.

Bilan affectations TZR GT aout

De ce fait, il reste moins de TZR disponibles après la rentrée (aucun même dans certaines disciplines) alors même qu’une des missions principales des TZR est d’assurer les remplacements en cours d’année..

Il n’y a jamais eu une telle proportion de TZR sur trois établissements que cette année, même par rapport aux années où ils étaient plus nombreux. Ceci entraine des conditions de travail inacceptables pour les collègues.

L’objectif du rectorat est bien l’ « optimisation des moyens » : il faut à tout prix un professeur devant chaque élève à la rentrée, quitte à affecter des collègues sur trois établissements, de plusieurs communes différentes, en collège et en lycée, au mépris de toute pédagogie et des conditions de vie et de travail des personnels. Malgré cela, la pénurie d’enseignants est présente dans certaines matières : tous les postes à l’année ou BMP n’ont pas pu être affectés.