Depuis la rentrée, le Rectorat s’entêtait à refuser de pondérer les enseignements dits « pratiques » et les travaux dirigés de BTS. Certains collègues voyaient donc arbitrairement leur temps de travail allongé et leur salaire diminué au mépris de la légalité. La section académique du SNES a fini par faire valoir ses arguments et a contraint les services à revoir l’ensemble des VS concernés de l’académie.
Dès l’audience du mois de novembre 2012 sur les obligations statutaires de service, le principe de ne pas majorer les services en cas d’effectifs faibles (moins de 20 élèves) avait été réaffirmé quand cela concernait les groupes de compétence en langues, les TP, TD et autres groupes.
Des difficultés persistent néanmoins pour l’attribution de l’heure de première chaire : beaucoup de chefs d’établissement ont considéré à tort comme parallèles les enseignements des disciplines du tronc commun, alors même qu’il s’agissait de regroupement d’élèves de séries différentes avec des modalités d’examen variables.
Chacun peut donc reprendre sa ventilation de service et vérifier encore, si ce n’est déjà fait, l’attribution des heures de chaire, pondérations, labo etc… Rappelons que toutes ces heures dites « statutaires » ne peuvent en aucun cas être rétribuées en HSE ! Vous pouvez encore obtenir gain de cause en contactant la section académique du SNES pour faire valoir vos droits.