6 juin 2014

COLLÈGES/LYCÉES

BAC 2014 : une organisation qui peut parfois poser problème...

L’organisation des épreuves du baccalauréat pose cette année un certain nombre de problèmes plus ou moins nouveaux :
- Les délais de correction de l’EAF sont bien trop courts et ont été réduits cette année à 5 jours. C’est d’autant plus problématique que des collègues se trouvent ainsi investis simultanément de toutes les missions possibles.
- Par ailleurs, cette année, des enseignants correcteurs des écrits sont aussi convoqués pour des surveillances des épreuves dans les établissements, alors que l’usage veut qu’ils en soient dispensés, la correction des épreuves étant prioritaire. Il est aussi important de souligner que les correcteurs des épreuves de philosophie sont réglementairement dispensés de surveillance.

En conséquence, le SNES-FSU a demandé à la Division des Examens et concours (DEC), de remédier à ces différents problèmes dans les plus brefs délais compte tenu de l’urgence, à savoir :
- d’allonger le délais de correction des EAF
- de veiller à une répartition plus équilibrée des convocations de jury et de correction ;
- de rappeler aux chefs d’établissement en charge de l’organisation des épreuves de ne pas astreindre les enseignants à des surveillances d’épreuves quand ils sont simultanément en charge de correction d’écrits.

Dès aujourd’hui, le Rectorat a accédé en partie à nos demandes en modifiant le calendrier de correction des épreuves anticipées de Français de la façon suivante :
- Correction des copies et saisie des notes (sans verrouillage des lots) du 25 juin au 3 juillet 10h
- Réunion d’harmonisation pilotée par les inspecteurs le 3 juillet à 14H et verrouillage des lots à l’issue.

Il est important que chacun puisse nous faire connaître tous les problèmes et les dysfonctionnements liés à l’organisation des épreuves de bac. C’est seulement à cette condition que nous pouvons intervenir auprès du Rectorat pour faire changer les choses.
N’hésitez donc pas à contacter la section académique !