29 janvier 2019

COLLÈGES/LYCÉES

Baisse des DHG des lycées : la démographie est-elle seule en cause ?

Selon le rectorat, la forte diminution des dotations horaires globalisées (DHG) attribuées aux lycées de l’académie serait uniquement due à la baisse démographique du nombre d’élèves entrant en Seconde à la rentrée 2019, niant ainsi les conséquences de la mise en place des réformes Blanquer sur les lycées généraux et technologiques (LGT) et sur les lycées professionnels (LP) : à la prochaine rentrée, les LGT perdraient 585 élèves et les LP en perdraient 310 élèves.

Le document ci-dessous recense pour chaque collège de Seine-Maritime les effectifs d’élèves de Troisième constatés à la rentrée 2017 et à la rentrée 2018 (chiffres communiqués par l’inspection académique). Si certains collèges ont connu lors de la dernière rentrée une baisse du nombre d’élèves en Troisième, d’autres – souvent situés à proximité – ont connu une hausse significative. A l’échelle de la Seine-Maritime, il y a eu 180 élèves de troisième en moins à la rentrée 2018.

Dans l’Eure, l’inspection académique a jusqu’à présent refusé de nous communiquer pour chaque collège les effectifs d’élèves constatés en Troisième lors de chaque rentrée. Cependant, si on compare les effectifs d’élèves de Troisième attendus, ces derniers seraient en diminution de 119 élèves entre la rentrée 2017 et la rentrée 2018.

Ainsi, au niveau académique, on peut estimer que les collèges ont accueilli 299 élèves de Troisième en moins à la rentrée 2018. La diminution du nombre d’élèves qui entreront en classe de Seconde à la rentrée 2019 ne représente donc qu’un tiers de la baisse des effectifs dans les lycées généraux, technologiques et professionnels annoncés par le rectorat.

Il y a donc fort à parier que les divisions de Seconde fermées en janvier seront ré-ouvertes en juillet prochain. Cependant, les postes supprimés en janvier ne pourront être réimplantés en juillet dans les lycées, si bien que les quelques heures complémentaires qui seront alors allouées aux établissements le seront sous forme d’heures supplémentaires et de moyens provisoires (BMP).

Grâce au tableau ci-dessous, chaque lycée de Seine-Maritime pourra comparer les effectifs de Seconde prévus par le rectorat avec les effectifs constatés à la rentrée 2018 dans les collèges environnants. En cas de forte disparité, il sera possible de dénoncer la sous-estimation des effectifs de Seconde dans une motion présentée au CA ou de demander des explications au rectorat en sollicitant une audience d’établissement.

evolution_effectifs_de_3eme_dans_les_colleges_76_entre_la_rentree_2017_et_la_rentree_2018