Le CTSD 27 s’est tenu ce matin alors que le CTA censé distribuer les moyens entre les départements n’a pas eu lieu.

La FSU a prononcé la déclaration suivante :

déclaration FSU

Si les collèges de l’Eure sont épargnés cette année, après la baisse des moyens et la forte augmentation d’HSA l’année dernière, c’est au détriment des lycées généraux et professionnels. Ceux-ci perdent en effet 130 ETP pour l’Eure et la Seine-Maritime. C’est une conséquence attendue de la réforme des lycées et du bac qui révèlent ainsi son véritable objectif : faire des économies au détriment des lycées et des conditions d’enseignement ! C’est pourquoi la FSU avec les autres organisations syndicales a voté contre la répartition de la dotation.

Si la situation sur l’ensemble du département est moins défavorable que l’an passé, la dotation à la structure continue de poser problème dès lors que des établissements perdent des élèves. Cela implique en effet une perte automatique de divisions, donc d’heures, avec les conséquences que l’on connaît : davantage de postes en complément de service, voire des suppressions de postes, alors même que parfois, des postes avaient été créés très récemment dans les mêmes établissements. Nous avons dénoncé cette instabilité permanente des DHG et donc des équipes.

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous les effectifs et structures des collèges du département :

effectifs et structures des collèges 27

Dans ce tableau vous trouverez les informations des DHG par collège avec le nombre d’heures et le comparatif des années précédentes :

DHG 27

Le calcul de la DHG s’est fait selon la même méthode que l’année dernière : les collèges sont dotés en fonction de leur structure. Celle-ci dépend du type d’établissement qui détermine un effectif moyen maximum par classe :
- 23 élèves en REP+,
- 25 en REP,
- 27 pour les collèges « ruraux sociaux »,
- 29 pour tous les autres.
Ces effectifs seuil n’empêchent pas un certain nombre d’établissements d’avoir des effectifs très chargés dans certains niveaux, d’autant que les effectifs des ULIS ne sont toujours pas pris en compte dans ce calcul !
Depuis la Réforme des collèges chaque division a le droit à 29 heures (26+3 heures de marge). A cela, le DASEN de l’Eure ajoute une « marge départementale » qui dépend de la taille de l’établissement :
- +4% d’heures pour les collèges comportant 14 divisions ou moins ;
- +3% pour les collèges comportant entre 15 et 19 divisions ;
- +1,5% pour ceux comportant 20 divisions ou plus.
On ajoute aussi les heures statutaires (pondération, UNSS, etc.) et les heures pour les structures spécifiques (ULIS, SEGPA).
Enfin, dernier élément : les collèges qui accueillent les élèves des collèges Pablo Neruda et Pierre Mendès-France qui ont fermé en 2018 bénéficient de 0,5% d’heures en plus, ce qui est évidemment très insuffisant !